Les portes d’accès du diable par le corps (Suite 5) – L’Oreille

Pensée du Jour n°0036 du Vendredi 22 Mai 2020

Texte : Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. Mattieu 11 :15

Références :Psaumes 94 : 9; 40 : 7; Néhémie 1.6 ; Job 34.3; Esaïe 33.15 ; Esaïe 6.10

L’oreille est un organe physique qui entretien une fonction spirituelle et rôle important dans la vie de l’homme sur terre. Celui qui a planté l’oreille n’entendrait-il pas ? Celui qui a formé l’œil ne verrait-il pas ? Psaumes 94 : 9 Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, Tu m’as ouvert les oreilles ; Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire. Psaumes 40 : 7

L’Oreille est créée par Dieu à l’homme et c’est Dieu qui ouvre encore cette oreille pour l’homme pour entendre et faire selon ce qu’on a entendu. L’oreille ne doit pas se contenter seulement d’entendre mais elle doit jouer d’autres fonction à savoir :

  1. Elle doit être attentive (Néhémie 1.6),
  2. Elle discerne la valeur des paroles (Job 34.3)
  3. Elle doit être utilisée correctement afin de permettre la perception du vrai sens des mots (Mt 11.15).

L’Oreille peut connaitre des disfonctionnements tels que :

  1. Elle peut être empêchée d’entendre (Es 33.15)
  2. Elle peut être fermée (Es 6.10)

La foi en Dieu passe obligatoirement par l’oreille et ce qu’on entend (Romains 10.17), c’est pourquoi notre adversaire le diable utilise les moyens de perversion de nos oreilles tels que :

  1. Nous entendions mal
  2. Nous n’entendons que ce qui est négatif
  3. Nous entendons ce qui nous mettra à douter de Dieu de sa Parole des promesses, de nous-même, de la justesse de nos actions

Prends pour modèle les saines paroles que tu as entendues de moi, dans la foi et l’amour qui sont en Jésus-Christ. 14 Grâce au Saint-Esprit qui habite en nous, garde le beau dépôt qui t’a été confié. 2 Timothée 1 : 14

Tout ce que nous entendons devient un dépôt en nous, c’est une semence qui déterminera ou transformera notre nature au fond de nous et c’est par cela nous porterons soit des bons fruits ou des mauvais fruits. Si depuis l’enfance nous sommes habitués à entendre ces choses « Tu es bête », « tu ne vaux rien », « c’est trop pour toi », « tu ne lui arrives pas à la cheville », « tu ne vas pas réussir ton mariage », « crois-tu que DIEU puisse faire quelque chose pour toi » ; nos vies ne peuvent que basculer dans le doute, or passe l’ombre d’un doute et toutes les convictions s’effondrent ! Ces paroles agiront comme un fumier car nous avons été habitués à les entendre et nous sentir minable, incapable de réussir quoi que ce soit à cause de ce que l’on entend sans cesse.

Deux coutumes existaient à propos des oreilles à savoir :

  1. Le rite confirmant qu’un esclave hébreu demeure volontairement et pour toujours au service de son maître : on lui perce l’oreille avec un poinçon contre le montant de la porte (Exode 21.6).
  2. L’application du sang d’un sacrifice sur le lobe de l’oreille droite, le pouce et le gros orteil du prêtre (Lévitique 8.23-24).

Il y a probablement et certainement dans les deux cas une référence à l’obéissance. L’expression « ouvrir l’oreille » est utilisée comme une image décrivant une révélation comme cité dans Esaïe 50.5.

L’oreille doit nous conduire à l’obéissance et nous guider à plaire à Dieu et accomplir notre destinée.

Prière
Prier en oignant d’huile d’olive nos oreilles Prier afin que les paroles que nous avons entendues soient rendues vaines, détruire tous les germes et engrais de paroles négatives en nousPrier pour restaurer le filtre spirituel de notre oreille afin que ne passent plus les propos qui ne sont pas de DIEU. Proclamer nos oreilles bien ouvertes, l’obéissance à Dieu par des paroles sur soi, des paroles de vie et de gloire

Lecture biblique du vendredi 22 mai 2020

Genèse 40:1-23

40 Après cela, le responsable des boissons et le boulanger du roi d’Egypte commirent une faute envers leur seigneur, le roi d’Egypte. 2 Le pharaon fut irrité contre ses deux officiers, le grand responsable des boissons et le chef des boulangers. 3 Il les fit mettre dans la maison du chef des gardes, dans la prison, à l’endroit où Joseph était enfermé. 4 Le chef des gardes les confia à Joseph, qui fit le service auprès d’eux. Ils passèrent un certain temps en prison.

5 Une même nuit, le responsable des boissons et le boulanger du roi d’Egypte qui étaient enfermés dans la prison firent tous les deux un rêve, chacun le sien avec son explication propre. 6 Joseph vint le matin vers eux et vit qu’ils étaient tristes. 7 Alors il demanda aux officiers du pharaon qui étaient avec lui dans la prison de son maître: «Pourquoi avez-vous mauvaise mine aujourd’hui?» 8 Ils lui répondirent: «Nous avons fait un rêve et il n’y a personne pour l’expliquer.» Joseph leur dit: «N’est-ce pas à Dieu qu’appartiennent les explications? Racontez-moi donc votre rêve.»

9 Le grand responsable des boissons raconta son rêve à Joseph. Il lui dit: «Dans mon rêve, il y avait un cep de vigne devant moi. 10 Ce cep portait trois sarments. Quand il a bourgeonné, sa fleur s’est développée et ses grappes ont donné des raisins mûrs. 11 La coupe du pharaon était dans ma main. J’ai pris les raisins, je les ai pressés dans la coupe du pharaon et j’ai mis la coupe dans la main du pharaon.» 12 Joseph lui dit: «Voici l’explication. Les trois sarments représentent trois jours. 13 Encore trois jours et le pharaon t’élèvera bien haut et te rétablira dans tes fonctions. Tu mettras la coupe dans la main du pharaon, comme tu en avais l’habitude lorsque tu étais son responsable des boissons. 14 Cependant, souviens-toi de moi quand tu seras heureux et fais preuve de bonté envers moi: parle en ma faveur au pharaon et fais-moi sortir de cette maison. 15 En effet, j’ai été arraché au pays des Hébreux, et même ici je n’ai rien fait qui mérite la prison.»

16 Voyant que Joseph avait donné une explication favorable, le chef des boulangers dit: «Dans mon rêve, il y avait aussi trois corbeilles de pain blanc sur ma tête. 17 Dans la corbeille supérieure, il y avait des plats cuits au four de toute sorte pour le pharaon, et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête.» 18 Joseph répondit: «Voici l’explication. Les trois corbeilles représentent trois jours. 19 Encore trois jours et le pharaon t’élèvera bien trop haut pour toi: il te fera pendre à un bois et les oiseaux mangeront ton corps.»

20 Trois jours plus tard, le jour de son anniversaire, le pharaon organisa un festin pour tous ses serviteurs et il éleva bien haut le grand responsable des boissons ainsi que le chef des boulangers au milieu de ses serviteurs: 21 il rétablit le grand responsable des boissons dans ses fonctions pour qu’il mette la coupe dans la main du pharaon, 22 mais il fit pendre le chef des boulangers, conformément à l’explication que Joseph leur avait donnée.

23 Le grand responsable des boissons ne se souvint pas de Joseph. Il l’oublia.

Marc 12:1-44

Parabole des vignerons

( Mt 21.33-46; Lc 20.9-19)

12 Jésus se mit ensuite à leur parler en paraboles: «Un homme planta une vigne. Il l’entoura d’une haie, creusa un pressoir et construisit une tour. Puis il la loua à des vignerons et quitta le pays. 2 Le moment venu, il envoya un serviteur vers les vignerons pour recevoir d’eux une part de récolte de la vigne. 3 Ils s’emparèrent de lui, le battirent et le renvoyèrent les mains vides. 4 Il envoya de nouveau vers eux un autre serviteur; ils [lui jetèrent des pierres,] le frappèrent à la tête et l’insultèrent. 5 Il en envoya un troisième et ils le tuèrent, puis beaucoup d’autres qu’ils battirent ou tuèrent. 6 Il avait encore un fils bien-aimé; il l’envoya vers eux en dernier, disant: ‘Ils auront du respect pour mon fils.’ 7 Mais ces vignerons dirent entre eux: ‘Voilà l’héritier. Venez, tuons-le et l’héritage sera à nous.’ 8 Et ils s’emparèrent de lui, le tuèrent et le jetèrent hors de la vigne. 9 Que fera donc le maître de la vigne? Il viendra, fera mourir les vignerons et donnera la vigne à d’autres.

10 »N’avez-vous pas lu cette parole de l’Ecriture: La pierre qu’ont rejetée ceux qui construisaient est devenue la pierre angulaire; 11 c’est l’œuvre du Seigneur, et c’est un prodige à nos yeux ?»

12 Ils cherchaient à l’arrêter, mais ils redoutaient les réactions de la foule. Ils avaient compris que c’était pour eux que Jésus avait dit cette parabole. Ils le laissèrent alors et s’en allèrent.

Tentatives de piéger Jésus

( Mt 22.15-40; Lc 20.20-40)

13 Ils envoyèrent auprès de Jésus quelques pharisiens et des hérodiens, afin de le prendre au piège de ses propres paroles. 14 Ils vinrent lui dire: «Maître, nous savons que tes paroles sont vraies et que tu ne te laisses influencer par personne, car tu ne regardes pas à l’apparence des gens et tu enseignes le chemin de Dieu en toute vérité. Est-il permis, ou non, de payer l’impôt à l’empereur? Devons-nous payer ou ne pas payer?» 15 Mais Jésus, connaissant leur hypocrisie, leur répondit: «Pourquoi me tendez-vous un piège? Apportez-moi une pièce de monnaie afin que je la voie.» 16 Ils en apportèrent une. Jésus leur demanda: «De qui porte-t-elle l’effigie et l’inscription?» «De l’empereur», lui répondirent-ils. 17 Alors il leur dit: «Rendez à l’empereur ce qui est à l’empereur et à Dieu ce qui est à Dieu.» Et ils furent dans l’étonnement à son sujet.

18 Les sadducéens, qui disent qu’il n’y a pas de résurrection, vinrent auprès de Jésus et lui posèrent cette question: 19 «Maître, voici ce que Moïse nous a prescrit: Si un homme meurt et laisse une femme sans avoir d’enfants, son frère épousera la veuve et donnera une descendance à son frère. 20 Or, il y avait sept frères. Le premier s’est marié et est mort sans laisser de descendance. 21 Le deuxième a pris la veuve pour femme et est mort sans laisser de descendance. Il en est allé de même pour le troisième, 22 et aucun des sept n’a laissé de descendance. Après eux tous, la femme est morte aussi. 23 A la résurrection, duquel d’entre eux sera-t-elle la femme? En effet, les sept l’ont eue pour épouse.» 24 Jésus leur répondit: «N’êtes-vous pas dans l’erreur parce que vous ne connaissez ni les Ecritures ni la puissance de Dieu? 25 En effet, à la résurrection, les hommes et les femmes ne se marieront pas, mais ils seront comme les anges dans le ciel. 26 En ce qui concerne la résurrection des morts, n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse ce que Dieu lui a dit, dans l’épisode du buisson: Je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob ? 27 Dieu n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes complètement dans l’erreur.»

28 Un des spécialistes de la loi, qui les avait entendus discuter, vit que Jésus avait bien répondu aux sadducéens. Il s’approcha et lui demanda: «Quel est le premier de tous les commandements?» 29 Jésus répondit: «Voici le premier: Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l’unique Seigneur 30 et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. 31 Voici le deuxième: Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là.» 32 Le spécialiste de la loi lui dit: «Bien, maître. Tu as dit avec vérité que Dieu est unique, qu’il n’y en a pas d’autre que lui 33 et que l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence, [de toute son âme] et de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, c’est plus que tous les holocaustes et tous les sacrifices.» 34 Voyant qu’il avait répondu avec intelligence, Jésus lui dit: «Tu n’es pas loin du royaume de Dieu.» Personne n’osa plus lui poser de questions.

Reproches de Jésus aux chefs religieux

( Mt 22.4123.14; Lc 20.4121.4)

35 Jésus continuait à enseigner dans le temple; il dit: «Comment les spécialistes de la loi peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David? 36 [En effet,] David lui-même, animé par l’Esprit saint, a dit: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: ‘Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis ton marchepied.’ 37 David lui-même l’appelle Seigneur. Comment peut-il donc être son fils?» Et une grande foule l’écoutait avec plaisir.

38 Il leur disait dans son enseignement: «Attention aux spécialistes de la loi qui aiment se promener en longues robes et être salués sur les places publiques! 39 Ils recherchent les sièges d’honneur dans les synagogues et les meilleures places dans les festins; 40 ils dépouillent les veuves de leurs biens tout en faisant pour l’apparence de longues prières. Ils seront jugés plus sévèrement.»

41 Jésus était assis vis-à-vis du tronc et regardait comment la foule y mettait de l’argent. De nombreux riches mettaient beaucoup. 42 Une pauvre veuve vint aussi; elle y mit deux petites pièces, une toute petite somme. 43 Alors Jésus appela ses disciples et leur dit: «Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus que tous ceux qui ont mis dans le tronc, 44 car tous ont pris de leur superflu pour mettre dans le tronc, tandis qu’elle, elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle possédait, tout ce qu’elle avait pour vivre.»

Les portes d’accès du diable par le corps (Suite 4) – La Bouche

Pensée du Jour n°0035 du Jeudi 21 Mai 2020

Texte : Romains 3.13 / Romains 14.11

Références :Daniel 9.21-23 ; Psaume 107.19-20 ; Genèse 1 :28 ; Deutéronome 23.22-23 ; Proverbe 7. 18-23

L’usage de la parole est important dans la société et c’est une grâce que de pouvoir échanger avec nos bien-aimés. Quel parent ne souffre pas dans sa chair quand son bébé pleure sans qu’il ne sache pourquoi ? Le bébé ne peut encore communiquer pour dire ce qui ne va pas, et n’a d’autre moyen d’expression que les pleurs pour signaler un besoin ou un mal. De même le Seigneur en nous donnant l’usage de la parole, voulait échanger avec nous et nous permettre aussi de participer à l’édification du Royaume sur la terre. La langue et les lèvres forment la bouche, et sans les lèvres il est difficile d’articuler. Nous voyons que parfois le terme « lèvres » est employé pour remplacer la langue.

La parole est créatrice et derrière chaque parole se trouve un ange pour la porter jusqu’à destination afin qu’elle puisse exécuter ce pour quoi elle a été envoyée comme il est écrit :

Daniel 9.21 je parlais encore dans ma prière, quand l’homme, Gabriel, que j’avais vu précédemment dans une vision, s’approcha de moi d’un vol rapide, au moment de l’offrande du soir. 22 Il m’instruisit, et s’entretint avec moi. Il me dit : Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence. 23 Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer ; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision !

Psaume 107.19 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs angoisses ; 20 Il envoya sa parole et les guérit, Il les fit échapper de la fosse.

Mais le diable va se servir de la bouche de l’Homme pour parvenir à ses fins. DIEU ayant prononcé des paroles de bénédictions sur l’Homme, le diable va le pousser à renier cette parole de vie en prononçant des paroles négatives, or la foi vient de ce qu’on entend.

Genèse 1 verset 28 Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.

Proverbe 18.20 C’est du fruit de sa bouche que l’homme rassasie son corps, C’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie. 21 La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; Quiconque l’aime en mangera les fruits.

Deutéronome 23.22 Si tu t’abstiens de faire un vœu, tu ne commettras pas un péché. 23 Mais tu observeras et tu accompliras ce qui sortira de tes lèvres, par conséquent les vœux que tu feras volontairement à l’Éternel, ton Dieu, et que ta bouche aura prononcés.

Tout comme le serpent fut utilisé dans le jardin d’Eden pour faire chuter l’Homme, de même le sexe opposé va être utilisé pour nous conduire à la désobéissance, à notre perte : Proverbe 7. 18 Viens, enivrons-nous d’amour jusqu’au matin, Livrons-nous joyeusement à la volupté. 19 Car mon mari n’est pas à la maison, Il est parti pour un voyage lointain ; 20 Il a pris avec lui le sac de l’argent, Il ne reviendra à la maison qu’à la nouvelle lune. 21 Elle le séduisit à force de paroles, Elle l’entraîna par ses lèvres doucereuses. 22 Il se mit tout à coup à la suivre, Comme le bœuf qui va à la boucherie, Comme un fou qu’on lie pour le châtier, 23 Jusqu’à ce qu’une flèche lui perce le foie, Comme l’oiseau qui se précipite dans le filet, Sans savoir que c’est au prix de sa vie.

La vie et la mort sont au pouvoir de la langue. Il ne faut pas que la même bouche qui prononce la bénédiction et qui participe à la sainte cène prononce encore des malédictions car la même source ne peut produire la malédiction et la bénédiction à la fois.

Prière
Renoncer toutes les paroles de mort, d’échec, de découragement, les propos blessant, blasphématoires et les mensonges que nous avons eu à prononcer sur nous et sur les autres. Prophétiser sur notre vie, notre ministère des paroles de vie et d’espérancePsaume 17. 1 Prière de David. Éternel ! Ecoute la droiture, sois attentif à mes cris, Prête l’oreille à ma prière faite avec des lèvres sans tromperie ! Proverbe 10. 21 Les lèvres du juste dirigent beaucoup d’hommes, Et les insensés meurent par défaut de raison. Priez afin que l’aide de Dieu vienne pour avoir une bouche et une langue de droiture et de véritéPrier par l’Esprit Saint le Seigneur dans l’adoration jusqu’à de sentir Sa présence forte avant de proclamer ces paroles : Sentez et voyez combien l’Éternel est bon ! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge.

Les portes d’accès du diable par le corps (Suite 3) – Le Nez

Pensée du Jour n°0034 du Mercredi 20 Mai 2020

Texte : Genèse 2 : 7

Références :Jean 2 : 15-16 ; Luc 10 : 19 ; 1 Jean 3 : 8 ; Psaumes 34 : 9 ; Genèse 2 :7 ; Job 27 :3 ; Psaumes 115 : 6 ; Amos 4 : 10

  Psaumes 115 : 9 ; Genèse 27 : 45 ; Job 4 : 9

De l’hébreu ’ap, le nez ou narines est l’organe de respiration et représente la vie ; Il désigne aussi l’odorat par métonymie il peut désigner à propos du visage, en particulier dans l’expression « face contre terre » qui désigne un culte ou hommage ou adoration. Lorsque le souffle était visible appelé « fumée », il était associé à l’expression d’une émotion intérieure, en particulier de la colère c’est pourquoi le mot hébreu ’ap prend souvent le sens de « colère » 

Genèse 2 : 7 L’Éternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.

Au regard de ce verset on peut retenir clairement que la porte par laquelle la vie est entrée en nous est le nez ! Et médicalement il est démontré que le bébé reconnaît sa mère grâce à son sens olfactif, ce qui lui permet de la différencier parmi tant d’autres. Les odeurs vont, soit nous attirer soit nous repousser de quelqu’un ou de quelque chose, c’est pourquoi les mystiques utilisent l’encens et des parfums dédicacés pour envoûter, attirer et réduire à l’esclavage celui ou celle qu’ils ont pris pour cible. Dans l’art de la séduction selon le monde, le parfum ou l’odeur est capital pour mettre quelqu’un à ses pieds. Certaines senteurs sont censées éveiller toutes sortes de sensations voluptueuses, pour susciter et aiguiser l’appétit sexuel, tandis que d’autres sont utilisées pour hypnotiser d’une certaine façon celui qui les sent. Dans certains commerces tenus par des arabes vous remarquerez cela.

Parfois nous gardons le parfum de quelqu’un qu’on a aimé et qui nous a marqué, et quand une personne la porte, cela réveille en nous des désirs ou des souvenirs douloureux.

Il y aussi par exemple l’odeur de la sirène des eaux, l’odeur de la maladie et l’odeur de la mort que répand l’esprit de mort autour d’une personne pour faire naître en elle l’envie de mourir ou carrément réduire à mort tout ce qui est vie en elle telles que sa vision, ses pensées, ses sentiments, etc.

L’odorat est très important pour ne pas dire capitale dans le ministère de la délivrance, car chaque groupe de démon a une odeur spécifique qui se manifeste au cours d’une prière de délivrance lorsque les esprits sont atteints par les flèches de la Parole et sur le point d’être vaincus. L’odeur peut être très forte à but de vous dissuader ou vous distraire ou tenter de vous arrêter dans l’élan des coups que vous leur donnez.

Prière
Expulsez au nom de JESUS après avoir versé une gouttelette d’huile d’olive dans chaque narine toute odeur de mort, de la maladie, de la sirène des eaux, du feu de destruction et toute autre odeur et d’envoûtement que l’on a eu à respirer en chassant l’air par les narines tel qu’il est écrit : Alors il fit un fouet avec des cordes et les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs. Il dispersa la monnaie des changeurs et renversa leurs tables. Et il dit aux vendeurs de pigeons : « Enlevez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de commerce. »  Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire. Détruire la mémoire olfactive que le diable a créé en vous pour vous maintenir sous l’hypnose et l’esclavage de n’importe quel humain ou démon selon qu’il est écrit : Or, c’est pour détruire les œuvres du diable que le Fils de Dieu est apparu. Prier le Seigneur afin de sentir Sa présence en proclamant ces paroles : Sentez et voyez combien l’Éternel est bon ! Heureux l’homme qui cherche en lui son refuge.