LE RETOUR DE JÉSUS EST PROCHE, OÙ EN ES-TU DANS TA FERMETÉ SUR LE CHEMIN DE LA VIE ÉTERNELLE ET DANS L’OEUVRE DU SEIGNEUR ? (Suite 2)

Pensée du Jour n°0049 du Jeudi 4 Juin 2020

Texte : 1 Corinthiens 15 : 56-57

Références :  Esaïe 32 :3 ; Apocalypse 8 : 6 à 11 : 19 ; Jean 5 : 37-38 ; Matthieu 22 :30-32 ; Jean 11 : 26 ; Jacques 4 : 4-10 ; Ephésiens 5 : 24 ;

  • Les choses insignifiantes qui peuvent nous faire manquer l’enlèvement de l’église

L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et ce qui donne sa puissance au péché, c’est la loi. 57 Mais que Dieu soit remercié, lui qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ! (1 Corinthiens 15 : 56-57). Nous avions dit dans l’édition précédente que “le corps terrestre est corruptible et mortel c’est pourquoi cette transformation est obligatoire et marque le triomphe de Christ sur la mort et son venin qui tire son essence ou son poison du péché et de l’iniquité.”

  1. La matière du corps humain

La chair est la matière qui recouvre le corps humain. Le mot hébreu bāśār et le mot grec sarx rendu par « chair », dans des contextes où ces deux termes ont un sens bien différent de celui de notre mot français. Il faut cependant reconnaître que, déjà dans le Nouveau – Testament, le mot grec est employé d’une manière qui ne correspond pas à son usage normal mais qui se calque sur l’usage du mot hébreu. La chair est la matière qui constitue le corps humain ou des êtres vivant ou animaux. (Gn 2.21; 17.13; Lc 24.39; 2 Co 7.1; Ex 12.8; 16.3). La chair symbolise :

  • Toute notre vie c’est pourquoi l’expression « être une seule chair » signifie « faire un » et elle vise plus que l’union des corps, mais parle plus de toutes leur vie commune des époux. La chair représente et influence toute notre vie (Gn 2.24; Mt 19.6).
  • La chair évoque l’aliénation à la parenté d’où un lien de connexion à ses parentés et son peuple (Gn 29.14; Rm 11.14). C’est pourquoi nous vivons comme des gens redevables car la chair s’exprime en nous.
  • La chair c’est notre mode de vie terrestre ou corporel (Ps 78.38-39 ; Es 31.3; Ph 1.22, 24), par opposition au mode de vie de Dieu ou des anges (Dn 2.11) ; la chair exerce une contrainte permanente sur nous pour nous conformer au mode de vie terrestre, des choses qui s’oppose au mode de vie que Dieu attend de nous.
  • La chair c’est l’ordre naturel des choses, l’ordre terrestre ou matériel des choses (Ep 6.5 ; Rm 15.27; 1Co 9.11) ; c’est l’ensembles des prescriptions, rituelles et usages des hommes sur la terre qui s’opposent aux réalités de la nouvelle alliance apportée par Jésus-Christ
  • La chair c’est la nature humaine, c’est l’essence de l’humanité en nous, c’est notre condition humaine (Mt 26.41; Rm 6.19), c’est l’ensemble de nos ressources ou nos capacités humaines (Mt 16.17; 2Co 10.4; Ph 3.3-4)
  • La chair conditionne notre manière d’agir et d’être et de paraitre (Jn 8.15; 2Co 5.16).
  • La chair c’est pleinement l’homme humaine, naturelle, l’homme sans Dieu, l’homme non corrigé, non régénéré et non transformé (Rm 7.5; Ga 5.24).

Puisque à l’origine et commencement de tout dans ce monde physique, l’ordre naturel des choses et l’homme, ont été créés, à l’origine, parfaitement bons. Mais, depuis la transgression d’Adam, tout ce qui compose l’être humain est corrompu. Le diable l’affirme à Jésus clairement, que toute l’humanité et toutes les richesses de tous les pays de la terre lui ont été donné (Luc 4 : 5-8), bien sûr par l’homme même lors de sa désobéissance dans le jardin d’Eden. La conséquence de tout ceci est que la chair étant profondément corrompue et marquée par le péché de la condition humaine naturelle. C’est pourquoi la chair est opposée à l’Esprit, pour souligner qu’il y a opposition radicale entre la condition de l’être humain irrégénéré et celle de l’homme animé par l’Esprit (Rm 8.5-9, 12-13 ; Ga 5.16-21). La chair influence tellement l’homme qu’il est l’expression du caractère et du comportement de l’homme pécheur. Quand nous devenons chrétiens la chair est tout ce qui reste de notre anicienne nature, des choses qui n’ont pas été corrigées dans l’être du croyant (Rm 7.18). Donc pour ne pas avoir deux natures qui s’affrontent en Christ (Ga 5.17) le croyant doit crucifier sa chair (Ga 5.24). L’apôtre Paul souligne « afin que vous ne fassiez pas ce que vous voudriez » pour nous inciter à choisir : soit l’on vit dans la chair, soit par l’Esprit. Cette option détermine la manifestation de notre victoire sur la mort et l’enfer. La liberté chrétienne ne doit pas servir de prétexte pour nous pour vivre comme un non-chrétien (Rm 8.5-14). Nous devons rejeter par toutes les voies la manière contradictoire de vivre notre profession de la foi chrétienne.

Si nous visons la vie éternelle et que nous ne voudrions pas manquer l’enlèvement de l’église on ne peut continuer de laisser la chair nous dicter notre mode de vie et conduite et continuer de s’appeler chrétien et compter hériter du royaume de Dieu et de la vie éternelle (1Co 6.9). C’est pour cela nous devons avoir un cœur de chair, c’est-à-dire un cœur perméable à la Parole du Seigneur et toujours docile par opposition au cœur de pierre, cœur endurci et très fermé à la Parole. Dieu veut se servir de notre chair pour nous amener à un nouvel mode de vie par notre cœur de chair.

Prière
Père, dans le nom puissant de Jésus-Christ, je veux te remercier pour toutes tes révélations qui me poussent à faire un grand examen de conscience. Je suis venu à Toi parce que tu l’as permis. Tu m’as redonné un nouvel état quand je suis venu à Toi mais reste la crucifixion de ma chair qui est le véritable obstacle pour la vie éternelle que tu me réserves. Et ta parole déclare dans Galates 5 : 24 que je dois crucifier la chair et c’est pour cela Seigneur je viens humblement demander dans ta miséricorde de me venir en aide pour crucifier cette chair qui est si difficile à dresser et à faire obéir. Tel le Psalmiste David le demande dans son Psaumes 51:12 « O Dieu crée en moi un cœur pur » ce cœur pur qui passe forcément par la perméabilité de mon cœur par Ta Parole. Seigneur vient briser tout cœur endurci en moi et donne-moi un cœur de chair afin que je puisse t’obéir en toute chose. Cette obéissance qui m’aidera à crucifier ma chair et me préparer pour le jour de ton retour sur terre. Amen
close

Laisser un commentaire