FERMER LES PORTES AU DIABLE…

Pensée du Jour n°0052 du Samedi 6 Juin 2020

Texte : Éphésiens 4 : 27

Références :  2 Corinthiens 2/11 ; Néhémie 13/4 ;

Éphésiens 4 :27 : Ne donnez pas accès au diable. « Ne donnez pas au diable l’occasion de vous dominer. » (Bible en Français courant) « Ne donnez aucune prise au diable. » (Bible du semeur) « Ne prêtez pas l’oreille au Diffamateur et n’entrouvrez pas la porte au démon ; ne lui donnez aucune prise sur vous. » (Parole vivante)

Le terme grec est : « topos ».

Il veut dire : lieu, place (penser à la topographie). Plus précisément, il désigne toute portion ou espace marqué, comme s’il s’agissait d’un espace entouré. Le sens figuré est opportunité, pouvoir, occasion d’agir. 2 Corinthiens 2/11 : afin de ne pas laisser à Satan l’avantage sur nous, car nous n’ignorons pas ses desseins.

1.2. Situations en relation avec ces définitions.

Voici comment un sacrificateur infidèle a donné un lieu à l’ennemi sous la forme d’une chambre normalement consacrée aux choses saintes à un ennemi notoire. Néhémie 13/4 : Avant cela, le sacrificateur Eliaschib, établi dans les chambres de la maison de notre Dieu, et parent de Tobija, avait disposé pour lui une grande chambre où l’on mettait auparavant les offrandes, l’encens, les ustensiles, la dîme du blé, du moût et de l’huile, ce qui était ordonné pour les Lévites, les chantres et les portiers, et ce qui était prélevé pour les sacrificateurs. Je n’étais point à Jérusalem quand tout cela eut lieu, car j’étais retourné auprès du roi la trente-deuxième année d’Artaxerxès, roi de Babylone. A la fin de l’année, j’obtins du roi la permission de revenir à Jérusalem, et je m’aperçus du mal qu’avait fait Eliaschib, en disposant une chambre pour Tobija dans les parvis de la maison de Dieu. J’en éprouvai un vif déplaisir, et je jetai hors de la chambre tous les objets qui appartenaient à Tobija ; j’ordonnai qu’on purifiât les chambres, et j’y replaçai les ustensiles de la maison de Dieu, les offrandes et l’encens. C’est en pratiquant ainsi qu’on introduit le loup dans la bergerie. Voici comment Satan a guetté l’instant favorable et opportun pour lui afin de vaincre le Seigneur. Luc 4/13 : Après l’avoir tenté de toutes ces manières, le diable s’éloigna de lui jusqu’à un moment favorable. Marc 14/11 : Après l’avoir entendu, ils furent dans la joie, et promirent de lui donner de l’argent. Et Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Voici comment il en est de même avec chacun d’entre nous.

Romains 7/11 : Car le péché saisissant l’occasion, me séduisit par le commandement, et par lui me fit mourir. 1 Pierre 5/8 : Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. « Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant. Il cherche quelqu’un qui se laissera dévorer. » (Parole vivante)

1.3. Domaines auxquels il faut apprendre à faire face.

Il faut prendre en compte des faits importants et des réalités incontournables. Sans entrer dans tous les détails possibles, il est important de rappeler que la vigilance est requise à cause des ruses du diable, des abus de faiblesse dont il se rend coupable, des séductions qui sont dans le monde et qui sont autant de portes ouvertes possibles qui veulent devenir opérationnelles par le moyen de la tentation et de la séduction. Il faudra donc que le chrétien apprenne à se protéger lui-même, à veiller et à être sobre. Il devra toujours rester ferme dans la foi, contrairement à la société qui fonctionne selon le principe permanent du « zapping », c’est-à-dire celui de ne pas rester fidèle longtemps à une conviction ou à un centre d’intérêt, mais d’en changer souvent. Faire cela dans le domaine de la vie chrétienne, c’est présenter le flanc à l’ennemi qui n’attend que l’occasion propice pour faire tomber le croyant dans ses filets. 1 Jean 5/18 : Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas. « Nous savons, du reste, qu’aucun enfant de Dieu, né de nouveau, ne vit dans le péché. Le Fils de Dieu l’a pris en charge et il le garde. Aussi le diable n’a-t-il aucune prise sur lui. » (Parole vivante)

1.4. Une réalité à connaître.

Luc 22/31 : Le Seigneur dit : Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. « Écoute, Simon, méfie-toi : Satan a demandé le droit de vous passer tous au crible, comme on secoue le blé pour le séparer de la balle. » (Parole vivante) Il est vrai que le Seigneur a fait cette déclaration avant la croix et la résurrection. Nous sommes donc en droit de dire que pour ceux qui sont en Jésus-Christ depuis sa victoire complète sur le diable, leur statut spirituel est supérieur à ce qui était celui des croyants qui avaient vécu avant.

Lecture Biblique du Dimanche 7 Juin 2020

Exode 7

Le bâton changé en serpent

Ex 6.6-13; 4.1-17; 3.18-20; 2Tm 3.8-9

7 L’Eternel dit à Moïse: «Regarde, je te fais Dieu pour le pharaon, et ton frère Aaron sera ton prophète. 2 Toi, tu diras tout ce que je t’ordonnerai et ton frère Aaron parlera au pharaon pour qu’il laisse les Israélites partir de son pays. 3 De mon côté, j’endurcirai le cœur du pharaon et je multiplierai mes signes et mes miracles en Egypte. 4 Le pharaon ne vous écoutera pas. Je porterai la main contre l’Egypte et c’est par de grands actes de jugement que je ferai sortir d’Egypte mes armées, mon peuple, les Israélites. 5 Les Egyptiens reconnaîtront que je suis l’Eternel lorsque je déploierai ma puissance contre l’Egypte et ferai sortir les Israélites du milieu d’eux.»

6 Moïse et Aaron se conformèrent à ce que l’Eternel leur avait ordonné, c’est ce qu’ils firent. 7 Moïse était âgé de 80 ans et Aaron de 83 ans lorsqu’ils parlèrent au pharaon.

8 L’Eternel dit à Moïse et à Aaron: 9 «Si le pharaon vous dit: ‘Faites un miracle!’ tu ordonneras à Aaron: ‘Prends ton bâton et jette-le devant le pharaon.’ Le bâton se changera alors en serpent.» 10 Moïse et Aaron allèrent trouver le pharaon et se conformèrent à ce que l’Eternel avait ordonné: Aaron jeta son bâton devant le pharaon et devant ses serviteurs, et il se changea en serpent. 11 Cependant, le pharaon appela des sages et des sorciers, et les magiciens d’Egypte, eux aussi, en firent autant par leurs sortilèges. 12 Ils jetèrent tous leurs bâtons et ceux-ci se changèrent en serpents. Mais le bâton d’Aaron engloutit les leurs. 13 Le cœur du pharaon s’endurcit et il n’écouta pas Moïse et Aaron. Cela se passa comme l’Eternel l’avait dit.

Fléau n° 1: l’eau changée en sang

(Ps 105.26-29; 78.44) (Ap 8.8-9; 16.3-6)

14 L’Eternel dit à Moïse: «Le pharaon a le cœur insensible, il refuse de laisser partir le peuple. 15 Va trouver le pharaon dès le matin; il sortira pour aller près de l’eau et tu te présenteras devant lui au bord du fleuve. Tu prendras à la main le bâton qui a été changé en serpent 16 et tu diras au pharaon: ‘L’Eternel, le Dieu des Hebreux, m’a envoyé vers toi pour te dire: Laisse partir mon peuple afin qu’il me serve dans le désert, et jusqu’à présent tu n’as pas écouté. 17 Voici ce que dit l’Eternel: Cette fois, tu reconnaîtras que je suis l’Eternel. Je vais frapper l’eau du Nil avec le bâton qui est dans ma main et elle sera changée en sang. 18 Les poissons qui sont dans le fleuve mourront, le fleuve deviendra infect et les Egyptiens renonceront à en boire l’eau.’»

19 L’Eternel dit à Moïse: «Ordonne à Aaron: ‘Prends ton bâton et tends ta main sur l’eau des Egyptiens, sur leurs rivières, leurs ruisseaux, leurs étangs et tous leurs réservoirs d’eau.’ Elle deviendra du sang. Ainsi il y aura du sang dans toute l’Egypte, même dans les récipients en bois et en pierre.» 20 Moïse et Aaron se conformèrent à ce que l’Eternel avait ordonné. Aaron leva le bâton et frappa l’eau du Nil sous les yeux du pharaon et de ses serviteurs, et toute l’eau du fleuve fut changée en sang. 21 Les poissons qui étaient dans le fleuve moururent, le fleuve devint infect, les Egyptiens ne purent plus en boire l’eau et il y eut du sang dans toute l’Egypte. 22 Cependant, les magiciens d’Egypte en firent autant par leurs sortilèges. Le cœur du pharaon s’endurcit et il n’écouta pas Moïse et Aaron. Cela se passa comme l’Eternel l’avait dit. 23 Le pharaon se détourna d’eux et rentra chez lui; il ne prit même pas ces événements à cœur. 24 Tous les Egyptiens creusèrent aux environs du fleuve pour trouver de l’eau à boire, car ils ne pouvaient pas boire de l’eau du Nil.

Fléau n° 2: les grenouilles

Ps 78.45; 105.30; Ap 16.13

25 Sept jours passèrent après que l’Eternel eut frappé le Nil. 26 L’Eternel dit à Moïse: «Va trouver le pharaon et tu lui annonceras: ‘Voici ce que dit l’Eternel: Laisse partir mon peuple afin qu’il me serve. 27 Si tu refuses de le laisser partir, je frapperai tout ton territoire par des grenouilles. 28 Le fleuve pullulera de grenouilles; elles en sortiront et pénétreront dans ta maison, dans ta chambre à coucher et dans ton lit, chez tes serviteurs et ton peuple, dans tes fours et tes pétrins. 29 Les grenouilles grimperont sur toi, sur ton peuple et sur tous tes serviteurs.’»

Luc 7

Guérison d’un esclave à Capernaüm

Mt 8.5-13

7 Après avoir prononcé toutes ces paroles devant le peuple qui l’écoutait, Jésus entra dans Capernaüm. 2 Un officier romain avait un esclave auquel il était très attaché et qui était malade, sur le point de mourir. 3 Il entendit parler de Jésus et il lui envoya quelques anciens des Juifs pour lui demander de venir guérir son esclave. 4 Ils arrivèrent vers Jésus et le supplièrent avec insistance, disant: «Il mérite que tu lui accordes cela, 5 car il aime notre nation et c’est lui qui a fait construire notre synagogue.» 6 Jésus partit avec eux. Il n’était plus très loin de la maison quand l’officier envoya des amis [vers lui] pour lui dire: «Seigneur, ne prends pas tant de peine, car je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit. 7 C’est aussi pour cela que je n’ai pas jugé bon d’aller en personne vers toi. Mais dis un mot et mon serviteur sera guéri. 8 En effet, moi aussi je suis un homme soumis à des supérieurs et j’ai des soldats sous mes ordres; je dis à l’un: ‘Pars!’ et il part, à un autre: ‘Viens!’ et il vient, et à mon esclave: ‘Fais ceci!’ et il le fait.» 9 Lorsque Jésus entendit ces paroles, il admira l’officier et, se tournant vers la foule qui le suivait, il dit: «Je vous le dis, même en Israël je n’ai pas trouvé une aussi grande foi.» 10 De retour à la maison, les personnes envoyées par l’officier trouvèrent l’esclave [qui avait été malade] en bonne santé.

Résurrection à Naïn

(Lc 8.49-56; Jn 11) 1R 17.17-24

11 Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples [en assez grand nombre] et une grande foule faisaient route avec lui. 12 Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici qu’on portait en terre un mort, fils unique de sa mère qui était veuve; beaucoup d’habitants de la ville l’accompagnaient. 13 En voyant la femme, le Seigneur fut rempli de compassion pour elle et lui dit: «Ne pleure pas!» 14 Il s’approcha et toucha le cercueil; ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit: «Jeune homme, je te le dis, lève-toi!» 15 Et le mort s’assit et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. 16 Tous furent saisis de crainte et ils rendaient gloire à Dieu en disant: «Un grand prophète a surgi parmi nous» et: «Dieu a visité son peuple.» 17 Cette déclaration sur Jésus se propagea dans toute la Judée et dans toute la région.

Jean-Baptiste vu par Jésus

( Mt 11.2-6) Lc 4.16-21

18 Jean fut informé de tout cela par ses disciples. 19 Il en appela deux qu’il envoya vers Jésus pour lui dire: «Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?» 20 Arrivés vers Jésus, ils dirent: «Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi pour te demander: ‘Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?’» 21 A ce moment-là, Jésus guérit de nombreuses personnes de maladies, d’infirmités et d’esprits mauvais et il rendit la vue à bien des aveugles. 22 Puis il leur répondit: «Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. 23 Heureux celui pour qui je ne représenterai pas un obstacle!»

24 Lorsque les messagers de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule au sujet de Jean: «Qu’êtes-vous allés voir au désert? Un roseau agité par le vent? 25 Mais qu’êtes-vous allés voir? Un homme habillé de tenues élégantes? Ceux qui portent des tenues somptueuses et qui vivent dans le luxe se trouvent dans les maisons des rois. 26 Qu’êtes-vous donc allés voir? Un prophète? Oui, je vous le dis, et plus qu’un prophète. 27 C’est celui à propos duquel il est écrit: Voici, j’envoie mon messager devant toi pour te préparer le chemin.

28 »Je vous le dis, parmi ceux qui sont nés de femmes, aucun [prophète] n’est plus grand que Jean[-Baptiste]. Cependant, le plus petit dans le royaume de Dieu est plus grand que lui. 29 Tout le peuple qui l’a entendu et même les collecteurs d’impôts ont reconnu la justice de Dieu en se faisant baptiser du baptême de Jean; 30 mais les pharisiens et les professeurs de la loi, en ne se faisant pas baptiser par lui, ont rejeté le plan de Dieu pour eux. 31 A qui donc comparerai-je les hommes de cette génération, à qui ressemblent-ils? 32 Ils ressemblent à des enfants assis sur la place publique, qui se parlent les uns aux autres et disent: ‘Nous vous avons joué de la flûte et vous n’avez pas dansé; nous avons entonné des chants funèbres et vous n’avez pas pleuré.’ 33 En effet, Jean-Baptiste est venu, il ne mange pas de pain et ne boit pas de vin, et vous dites: ‘Il a un démon.’ 34 Le Fils de l’homme est venu, il mange et il boit, et vous dites: ‘C’est un glouton et un buveur, un ami des collecteurs d’impôts et des pécheurs.’ 35 Mais la sagesse a été reconnue juste par tous ses enfants.»

Une femme verse du parfum sur Jésus

(Mt 26.1-13; Jn 12.1-8; Mc 14.3-11) Jn 6.37

36 Un pharisien invita Jésus à manger avec lui. Jésus entra dans la maison du pharisien et se mit à table. 37 Une femme pécheresse qui se trouvait dans la ville apprit qu’il était à table dans la maison du pharisien. Elle apporta un vase plein de parfum 38 et se tint derrière, aux pieds de Jésus. Elle pleurait, et bientôt elle lui mouilla les pieds de ses larmes, puis les essuya avec ses cheveux, les embrassa et versa le parfum sur eux. 39 Quand le pharisien qui avait invité Jésus vit cela, il se dit en lui-même: «Si cet homme était prophète, il saurait qui est celle qui le touche et de quel genre de femme il s’agit, il saurait que c’est une pécheresse.» 40 Jésus prit la parole et lui dit: «Simon, j’ai quelque chose à te dire.» «Maître, parle», répondit-il. 41 «Un créancier avait deux débiteurs: l’un d’eux lui devait 500 pièces d’argent, et l’autre 50. 42 Comme ils n’avaient pas de quoi le rembourser, il leur remit à tous deux leur dette. Lequel des deux l’aimera le plus?» 43 Simon répondit: «Celui, je pense, auquel il a remis la plus grosse somme.» Jésus lui dit: «Tu as bien jugé.» 44 Puis il se tourna vers la femme et dit à Simon: «Tu vois cette femme? Je suis entré dans ta maison et tu ne m’as pas donné d’eau pour me laver les pieds; mais elle, elle les a mouillés de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux. 45 Tu ne m’as pas donné de baiser; mais elle, depuis que je suis entré, elle n’a pas cessé de m’embrasser les pieds. 46 Tu n’as pas versé d’huile sur ma tête; mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. 47 C’est pourquoi je te le dis, ses nombreux péchés ont été pardonnés, puisqu’elle a beaucoup aimé. Mais celui à qui l’on pardonne peu aime peu.» 48 Et il dit à la femme: «Tes péchés sont pardonnés.» 49 Les invités se mirent à dire en eux-mêmes: «Qui est cet homme qui pardonne même les péchés?» 50 Mais Jésus dit à la femme: «Ta foi t’a sauvée. Pars dans la paix!»

Lecture Biblique du Samedi 6 Juin 2020

Exode 6

Encouragements de Dieu à Moïse

Ex 3.13-20; Ez 20.5-9; Dt 32.36

6 L’Eternel dit à Moïse: «Tu vas voir maintenant ce que je ferai au pharaon. Une main puissante le forcera à les laisser partir, une main puissante le forcera à les chasser de son pays.»

2 Dieu s’adressa encore à Moïse et dit: «Je suis l’Eternel. 3 Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob comme le Dieu tout-puissant, mais je ne me suis pas pleinement fait connaître à eux sous mon nom, l’Eternel. 4 J’ai aussi établi mon alliance avec eux: j’ai promis de leur donner le pays de Canaan, le pays où ils ont séjourné en étrangers. 5 J’ai entendu les gémissements des Israélites, que les Egyptiens tiennent dans l’esclavage, et je me suis souvenu de mon alliance. 6 C’est pourquoi dis aux Israélites: ‘Je suis l’Eternel, je vous libérerai des travaux dont vous chargent les Egyptiens, je vous délivrerai de leur esclavage et je vous rachèterai avec puissance et par de grands actes de jugement. 7 Je vous prendrai pour que vous soyez mon peuple, je serai votre Dieu et vous saurez que c’est moi, l’Eternel, votre Dieu, qui vous libère des travaux dont vous chargent les Egyptiens. 8 Je vous ferai entrer dans le pays que j’ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob; je vous le donnerai en possession, moi l’Eternel.’»

9 C’est ainsi que Moïse s’adressa aux Israélites, mais leur impatience et la dureté de l’esclavage les empêchèrent de l’écouter.

10 L’Eternel dit à Moïse: 11 «Va parler au pharaon, au roi d’Egypte, pour qu’il laisse les Israélites partir de son pays.» 12 Moïse répondit en présence de l’Eternel: «Les Israélites ne m’ont pas écouté. Comment le pharaon m’écouterait-il, moi qui n’ai pas la parole facile?»

13 Cependant l’Eternel parla à Moïse et à Aaron, et il leur donna des ordres au sujet des Israélites et au sujet du pharaon, du roi d’Egypte, pour faire sortir les Israélites d’Egypte.

Généalogie de Moïse et d’Aaron

Gn 46.8-11; Nb 26.5-14, 57-60

14 Voici leurs chefs de famille. Fils de Ruben, le fils aîné d’Israël: Henoc, Pallu, Hetsron et Carmi. Tels sont les clans de Ruben.

15 Fils de Siméon: Jemuel, Jamin, Ohad, Jakin et Tsochar, ainsi que Saül, le fils de la Cananéenne. Tels sont les clans de Siméon.

16 Voici les noms des fils de Lévi en fonction de leur lignée: Guershon, Kehath et Merari. Lévi vécut 137 ans. 17 Fils de Guershon: Libni et Shimeï et leurs clans. 18 Fils de Kehath: Amram, Jitsehar, Hebron et Uziel. Kehath vécut 133 ans. 19 Fils de Merari: Machli et Mushi. Tels sont les clans de Lévi en fonction de leur lignée.

20 Amram prit pour femme sa tante Jokébed, et elle lui donna pour fils Aaron et Moïse. Amram vécut 137 ans.

21 Fils de Jitsehar: Koré, Népheg et Zicri.

22 Fils d’Uziel: Mishaël, Eltsaphan et Sithri.

23 Aaron prit pour femme Elishéba, fille d’Amminadab et sœur de Nachshon, et elle lui donna pour fils Nadab, Abihu, Eléazar et Ithamar.

24 Fils de Koré: Assir, Elkana et Abiasaph. Tels sont les clans des Koréites.

25 Eléazar, fils d’Aaron, prit pour femme une des filles de Puthiel, et elle lui donna pour fils Phinées. Tels sont les chefs de famille des Lévites avec leurs clans.

26 C’est à cet Aaron et ce Moïse que l’Eternel dit: «Faites sortir les Israélites d’Egypte en corps d’armée.» 27 Ce sont eux qui parlèrent au pharaon, au roi d’Egypte, pour faire sortir les Israélites d’Egypte. Il s’agit de ce Moïse-là et de cet Aaron-là.

28 Lorsque l’Eternel parla à Moïse en Egypte, 29 il lui dit: «Je suis l’Eternel. Répète au pharaon, au roi d’Egypte, tout ce que je te dis.» 30 Moïse répondit en présence de l’Eternel: «Je n’ai pas la parole facile. Comment le pharaon m’écouterait-il?»En présence de : litt. devant. N’ai pas la parole facile : voir n. v. 12.

Luc 6

Jésus et le sabbat

( Mt 12.1-14; Mc 2.23-3.6)

6 Un jour de sabbat [appelé second-premier], Jésus traversait des champs de blé. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient après les avoir froissés dans leurs mains. 2 Quelques pharisiens leur dirent: «Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat?» 3 Jésus leur répondit: «N’avez-vous pas lu ce qu’a fait David, lorsqu’il a eu faim, lui et ses compagnons? 4 Il est entré dans la maison de Dieu, a pris les pains consacrés, en a mangé et en a donné même à ses compagnons, bien qu’il ne soit permis qu’aux prêtres de les manger!» 5 Puis il leur dit: «Le Fils de l’homme est le Seigneur [même] du sabbat.»

6 Un autre jour de sabbat, Jésus entra dans la synagogue et se mit à enseigner. Là se trouvait un homme dont la main droite était paralysée. 7 Les spécialistes de la loi et les pharisiens observaient Jésus pour voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat, afin d’avoir un motif pour l’accuser. 8 Mais Jésus connaissait leurs pensées et il dit à l’homme qui avait la main paralysée: «Lève-toi et tiens-toi là au milieu.» Il se leva et se tint debout. 9 Jésus leur dit: «Je vous demande s’il est permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la tuer.» 10 Alors il promena son regard sur eux tous et dit à l’homme: «Tends ta main.» Il le fit et sa main fut guérie, [elle fut saine comme l’autre]. 11 Ils furent remplis de fureur et se consultèrent pour savoir ce qu’ils feraient à Jésus.

Choix des douze apôtres

( Mc 3.13-19; Mt 4.23-25) Mt 10.1-15

12 A cette époque-là, Jésus se retira sur la montagne pour prier; il passa toute la nuit à prier Dieu. 13 Quand le jour fut levé, il appela ses disciples et il en choisit parmi eux douze auxquels il donna le nom d’apôtres: 14 Simon, qu’il appela aussi Pierre; André, son frère; Jacques; Jean; Philippe; Barthélémy; 15 Matthieu; Thomas; Jacques, fils d’Alphée; Simon, appelé le zélote; 16 Jude, fils de Jacques; et Judas l’Iscariot, celui qui devint un traître.

17 Il descendit avec eux et s’arrêta sur un plateau où se trouvaient une foule de ses disciples et une multitude de personnes de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon. 18 Ils étaient venus pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris, 19 et toute la foule cherchait à le toucher parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

Sermon sur la montagne

( Mt 5.2-12; 5.38-48)

20 Alors Jésus leva les yeux sur ses disciples et dit: «Heureux vous qui êtes pauvres, car le royaume de Dieu est à vous! 21 Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés! Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous rirez! 22 Heureux serez-vous lorsque les hommes vous détesteront, lorsqu’ils vous chasseront, vous insulteront et vous rejetteront comme des êtres infâmes à cause du Fils de l’homme! 23 Réjouissez-vous, ce jour-là, et sautez de joie, parce que votre récompense sera grande dans le ciel. En effet, c’est de la même manière que leurs ancêtres traitaient les prophètes.

24 »Mais malheur à vous, riches, car vous avez votre consolation! 25 Malheur à vous qui êtes comblés [maintenant], car vous aurez faim! Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes! 26 Malheur lorsque tous les hommes diront du bien de vous, car c’est de la même manière que leurs ancêtres traitaient les prétendus prophètes!

27 »Mais je vous dis, à vous qui m’écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous détestent, 28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent. 29 Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre encore ta chemise. 30 Donne à toute personne qui t’adresse une demande et ne réclame pas ton bien à celui qui s’en empare. 31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le [vous aussi] de même pour eux. 32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance en avez-vous? En effet, les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment. 33 Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quelle estime en avez-vous? [En effet,] les pécheurs aussi agissent de même. 34 Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir en retour, quel gré vous en sait-on? [En effet,] les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs afin de recevoir l’équivalent. 35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Votre récompense sera grande et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. 36 Soyez donc pleins de compassion, tout comme votre Père [aussi] est plein de compassion.

( Mt 7.1-5, 15-29; 12.33-37)

37 »Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés; ne condamnez pas et vous ne serez pas condamnés; pardonnez et vous serez pardonnés. 38 Donnez et on vous donnera: on versera dans le pan de votre vêtement une bonne mesure, tassée, secouée et qui déborde, car on utilisera pour vous la même mesure que celle dont vous vous serez servis.»

39 Il leur dit aussi cette parabole: «Un aveugle peut-il conduire un aveugle? Ne tomberont-ils pas tous deux dans un fossé? 40 Le disciple n’est pas supérieur à son maître, mais tout disciple bien formé sera comme son maître.

41 »Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton propre œil? 42 Ou comment peux-tu dire à ton frère: ‘Frère, laisse-moi enlever la paille qui est dans ton œil’, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien? Hypocrite, enlève d’abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour retirer la paille qui est dans l’œil de ton frère.

43 »Un bon arbre ne porte pas de mauvais fruits ni un mauvais arbre de bons fruits. 44 En effet, chaque arbre se reconnaît à son fruit. On ne cueille pas des figues sur des ronces et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces. 45 L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et celui qui est mauvais tire de mauvaises choses du mauvais [trésor de son cœur]. En effet, sa bouche exprime ce dont son cœur est plein.

46 »Pourquoi m’appelez-vous ‘Seigneur, Seigneur!’ et ne faites-vous pas ce que je dis? 47 Je vais vous montrer à qui ressemble tout homme qui vient à moi, entend mes paroles et les met en pratique: 48 il ressemble à un homme qui, pour construire une maison, a creusé, creusé profondément et a posé les fondations sur le rocher. Une inondation est venue, le torrent s’est jeté contre cette maison sans pouvoir l’ébranler, parce qu’elle était fondée sur le rocher. 49 Mais celui qui entend et ne met pas en pratique est semblable à un homme qui a construit une maison sur la terre, sans fondations. Le torrent s’est jeté contre elle et aussitôt elle s’est écroulée; la ruine de cette maison a été grande.»

LE RETOUR DE JÉSUS EST PROCHE, OÙ EN ES-TU DANS TA FERMETÉ SUR LE CHEMIN DE LA VIE ÉTERNELLE ET DANS L’OEUVRE DU SEIGNEUR ? (Suite 4)

Pensée du Jour n°0051 du Samedi 6 Juin 2020

Texte : 1 Corinthiens 15 : 56-57
Références : 1 Jean 2 : 1-6

B. Les choses insignifiantes qui peuvent nous faire manquer l’enlèvement de l’église (suite 2)

Nous croyants devons nous aimer de l’amour pur et véritable de Dieu et dans le même temps haïr les choses qui appartiennent aux ténèbres et à ce monde qui nous corrompt si facilement. Le commandement de Dieu est clair par une interdiction formelle : ” n’aimez pas le monde et ce qui est dans le monde (le système organisé, qu’il soit régi par les humains ou par les démons, qui s’oppose à Dieu 1Jean 2.15). Or l’amour du monde induit systématiquement ces quatre dernières choses qui nous feront manquer l’enlèvement et la vie éternelle si nous ne nous repentons pas aujourd’hui où nous entendons la voix du Saint-Esprit.

  1. Les convoitises coupables

La convoitise devient coupable lorsque nous n’avons plus de modération ni aucune règle. Tous est à l’excès. Tout l’honneur pour nous. Toute la richesse pour nous. Elle nous conduira à notre perte si nous ne nous modérons et ne nous réglons pas.

  1. La cupidité

A vouloir tout avoir, on fini par tout perdre. La cupidité s’oppose au désir de Dieu de voir ses enfants marcher dans la lumière et s’aimer les uns les autres dans la charité (1Jean 2.16).

  1. L’orgueil dans ce que l’on possède et ou dans ce que l’on fait Beaucoup se confient en leur richesse et biens et ils deviennent insolent et donneur de leçons à tout le monde. Ils font des projections sans Dieu et ignore ce que leur réserve le lendemain. D’autres se vante de ce qu’ils font car pour eux c’est grâce à eux, c’est par leur intelligence, or qu’as-tu qu’on ne t’a pas donné ? Arrêtons de ramener tout à nous, et de pensez que nous seul et sans nous …
  2. Ne pas faire la volonté de Dieu :

Lors de l’enlèvement une chose capitale et maxime qui primera sur tout est la volonté de Dieu, est-ce que nous l’avons fait ? Si c’est non, nous ne pourrions demeurer éternellement avec Dieu, la Bible est très claire, quelques soient notre sanctification, nos dons et générosités, notre engagement dans le service, si nous passons à côté de la volonté de Dieu, le but pour lequel il nous appelé des ténèbres à sa lumière sachons aussi que nous passons à côté de l’enlèvement et de la vie éternelle car le monde passera, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement (1 Jean 2.17).

A ne pas ignorer.

Il y a trois niveau dans la marche pour la vie éternelle et nous devons vivre en toute conscience de notre niveau qui est la mesure de grâce qui nous a été accordée

 Petits enfants :
Ceux qui sont nouvellement nées spirituellement, sachez et n’oubliez pas que vos péchés vous sont pardonnés à cause de sacrifice de Jésus-Christ à la croix et de son (1Jean 2.12) et c’est à travers cela vous avez connu le Père (1Jean 2.14). Le chemin pour votre salut et la vie éternelle à commencé par le pardon de vos péchés à cause de votre repentance et par la découverte de la douceur de faire partie de la famille de Dieu. C’est un bienfait extraordinaire et un grand privilège pour vous d’être né de nouveau et d’avoir Dieu pour Père par Jésus notre Sauveur et celui qui vous qui vous a prêché cette parole de salut.

 Aux jeunes gens (fils)
Vous qui êtes devenus de vrais fils de Dieu par les progrès de votre foi et votre victoire (1 Jean 2.13) car vous êtes devenus forts, et la parole de Dieu demeure en vous (1 Jean 2.14). La parole de Dieu est devenue votre source où vous puisez la sagesse pour savoir comment résister au malin (Matthieu 4.1-11 ; Luc 4.1-13). Ne l’oubliez jamais.

 Pères (Adultes)
Vous qui êtes parvenus à l’étape d’homme fait, aux jugements exercés, vous qui êtes adultes dans la foi, gardez en mémoire celui qui est dès le commencement de toutes choses et qui vous a démontré son amour, l’amour d’un vrai Père. N’oubliez pas que Dieu existait dès le commencement ; autrement dit, aussi loin que vos expériences spirituelles puisse remonter dans le temps, elle ne saurait être antérieure à Dieu ni même l’égaler. Dieu est de toute éternité et il est le Père de tous ses enfants spirituels y compris vous et vous lui rendrez compte le dernier jour sûrement. (1Jean 2.13, 14).

Trois grands principes

 L’amour du monde et l’amour de Dieu le Père s’oppose l’un à l’autre (1 Jean 2.15 ; Matthieu 6.24).

 Le monde est opposé au Père c’est pourquoi tu dois choisir aujourd’hui celui que tu veux aimer de tout ton cœur, car on ne peut aimer les deux à la fois.

 Les choses du monde viennent d’une source opposée à Dieu (2.16) malgré que Dieu ait fait toutes choses bonnes (Genèse 1.31), car beaucoup de choses ont été perverties par le mal.

Rappel important

Nous devons savoir une chose importante, si nous passons notre vie dans la mondanité (l’amour des choses du monde) et dans les convoitises de la chair toutes ces choses passeront avec nous car elles nous emporteront dans l’enfer (1Jean 2.17) ;
Le système du monde opposé à Dieu semble seulement triompher ; mais le temps arrive où Dieu lui-même mettra fin au moment voulu (Apocalypse 20.7-10 ;21.1-4).

Prière

Père, pendant que je lis et comprends ces révélations vient enlever l’amour du monde de mon coeur, cet amour qui est opposé à Toi. Donne moi de me rappeler de ma mission sur cette terre chaque jour que je me lève de mon lit afin que je l’accomplisse avec crainte. Vient Seigneur m’aider à considérer mon niveau dans la marche pour la vie éternelle afin de vivre en toute conscience ce niveau qui est la mesure de grâce qui m’a été accordée. Aide moi à ne pas toujours tout ramener à moi mais de toujours faire la part des choses avec mes frères. Merci Seigneur pour Tes bienfaits. Amen