FERMER LES PORTES AU DIABLE… (suite3)

Pensée du Jour n°0055 du Mercredi 10 Juin 2020

Texte : Éphésiens 4 : 27

Références :  Genèse 3/1-6; Néhémie 13/4 ; 1 Rois 13/7-24

Il est permis de voir une relation de cause à effet entre les paroles audacieuses et provocatrices du peuple d’Israël et l’attaque d’Amalek.

4.4. La porte de l’incrédulité.

Le comble de l’incrédule, c’est qu’il croit plus facilement au mensonge alors qu’il rejette le fait d’accepter de croire dans la vérité. Genèse 3/1 : Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? Genèse 3/4 : Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point. Genèse 3/6 : La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. L’homme et la femme ont laissé le tentateur s’infiltrer par la porte du doute qu’ils ont accepté quant à ce que Dieu avait dit. Ils ont eu le tort d’accepter de prêter l’oreille aux paroles et aux insinuations calomnieuses du diable sur Dieu.

4.5. La porte de l’imprudence doublée de celles de la naïveté et de l’absence de discernement.

Un homme de Dieu qui explique l’ordre qu’il a reçu du Seigneur. 1 Rois 13/7 : Le roi dit à l’homme de Dieu : Entre avec moi dans la maison, tu prendras quelque nourriture, et je te donnerai un présent. L’homme de Dieu dit au roi : Quand tu me donnerais la moitié de ta maison, je n’entrerais pas avec toi. Je ne mangerai point de pain, et je ne boirai point d’eau dans ce lieu-ci ; car cet ordre m’a été donné, par la parole de l’Éternel : Tu ne mangeras point de pain et tu ne boiras point d’eau, et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé. Un vieux prophète qui cherche à tendre un piège à l’homme de Dieu. 1 Rois 13/11 : Or il y avait un vieux prophète qui demeurait à Béthel. Ses fils vinrent lui raconter toutes les choses que l’homme de Dieu avait faites à Béthel ce jour-là, et les paroles qu’il avait dites au roi. Lorsqu’ils en eurent fait le

récit à leur père, il leur dit : Par quel chemin s’en est-il allé ? Ses fils avaient vu par quel chemin s’en était allé l’homme de Dieu qui était venu de Juda. Et il dit à ses fils : Sellez-moi l’âne. Ils lui sellèrent l’âne, et il monta dessus. Il alla après l’homme de Dieu, et il le trouva assis sous un

térébinthe. Il lui dit : Es-tu l’homme de Dieu qui est venu de Juda ? Il répondit : Je le suis. Le mensonge pour tromper contredit l’ordre qui avait

été donné par Dieu. 1 Rois 13/15 : Alors il lui dit : Viens avec moi à la maison, et tu prendras quelque nourriture. Mais il répondit : Je ne puis ni retourner avec toi, ni entrer chez toi. Je ne mangerai point de pain, je ne boirai point d’eau avec toi en ce lieu-ci. Et il lui dit : Moi aussi, je suis prophète comme toi ; et un ange m’a parlé de la part de l’Éternel, et m’a dit : Ramène-le avec toi dans ta maison, et qu’il mange du pain et boive

de l’eau. Il lui mentait. L’homme de Dieu retourna avec lui, et il mangea du pain et but de l’eau dans sa maison. La sanction est inexorable et imparable. 1 Rois 13/20 : Comme ils étaient assis à table, la parole de l’Éternel fut adressée au prophète qui l’avait ramené. 1 Rois 13/24 : L’homme de Dieu s’en alla : et il fut rencontré dans le chemin par un lion qui le tua. Son cadavre était étendu dans le chemin ; l’âne resta près de lui, et le lion se tint à côté du cadavre. Pour avoir été crédule au point de penser que Dieu pouvait donner des ordres, ou doctrines, contradictoires, cet homme a perdu la vie. Le lion qui rôdait l’a dévoré.

4.6. La porte du défaut de la cuirasse.

2 Chroniques 18/33 : Alors un homme tira de son arc au hasard, et frappa le roi d’Israël au défaut de la cuirasse. Le roi dit à celui qui dirigeait son char : Tourne, et fais-moi sortir du champ de bataille, car je suis blessé. Les défauts de la cuirasse sont les points faibles non amenés à la croix ni rejetés. Judas qui aimait l’argent plus que le Seigneur : Jean 13/27 : Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas. Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le promptement. La domination des désirs sensuels : 1 Timothée 5/11 : Mais refuse les jeunes veuves ; car, lorsque la volupté les détache du Christ, elles veulent se marier, et se rendent coupables en ce qu’elles violent leur premier engagement. Avec cela, étant oisives, elles apprennent à aller de maison en maison ; et non seulement elles sont oisives, mais encore causeuses et intrigantes, disant ce qu’il ne faut pas dire. Je veux donc que les jeunes se marient, qu’elles aient des enfants, qu’elles dirigent leur maison, qu’elles ne donnent à l’adversaire aucune occasion de médire… 1 Timothée 5/15 : car déjà quelques-unes se sont détournées pour suivre Satan. Il est permis à une veuve de se remarier, mais pas dans n’importe quelles conditions. Le cas des personnes mentionnées ici concerne celles qui veulent se marier « à tout prix », même à celui de leur engagement à suivre le Seigneur, ce qui est le premier parmi tous.

4.7. La porte de la mondanité et des alliances dangereuses.

2 Corinthiens 6/14 : Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?

close

Laisser un commentaire