LES DROITS DE L’HOMME

Pensée du Jour n°0061 du Mardi 16 Juin 2020

LES DROITS DE L’HOMME

Texte : Proverbes 31.8-9

Références : Genèse 1.26-27 ; Genèse 9.6 ; Jacques 2.1-9

Ouvre ta bouche pour celui qui ne peut pas s’exprimer, pour la cause de tous les délaissés! Ouvre ta bouche, juge avec justice et défends le malheureux et le pauvre! Proverbes 31.8-9

La Bible nous invite-t-elle à croire aux droits de l’homme? Oui. Ici, le roi Lemuel est fortement encouragé à défendre les droits («la cause») des plus faibles. D’après Genèse 1.26-27, Dieu a fait tous les êtres humains «à son image». De ce fait, toute vie humaine a un caractère sacré et inviolable (Genèse 9.6), chaque individu a une dignité et une valeur qui doivent être respectées. Jacques 3.9 présente même comme un péché le fait de maudire un être fait à l’image de Dieu, de même que celui de favoriser le riche par rapport au pauvre (Jacques 2.1-9).

Ainsi, d’après la Bible, notre prochain a le droit d’émettre certaines revendications à notre égard. Négativement parlant, il a le droit de ne pas être assailli, qu’on n’abuse pas de lui ou qu’on ne le tue pas. Positivement parlant, il a le droit d’être traité de façon équitable et avec respect. Ces versets soulignent que les pauvres et les démunis ne peuvent pas faire valoir leurs droits sans recevoir de l’aide. Peut-être «ne peuvent-ils pas s’exprimer» parce qu’ils ne connaissent pas suffisamment les rouages de la loi, parce qu’ils ne parlent pas assez bien notre langue ou parce qu’ils sont trop pauvres pour pouvoir s’offrir une aide et des conseils de qualité. Nous devrions être les champions des personnes incapables d’obtenir une audience équitable à la cour de justice ou dans l’opinion publique.

De quelle manière pourriez-vous être la voix de ceux qui ne peuvent pas s’exprimer? Passez ensuite aux actes, sachant que Jésus parle en votre propre faveur devant le Père.

PRIÈRE

Seigneur Jésus, tu es mon défenseur (1 Jean 2.1): tu parles en ma faveur devant le trône de Dieu. Sans cela, je n’aurais pas accès auprès lui. Maintenant, Seigneur, montre-moi comment je peux défendre les pauvres et ceux qui sont en marge de la société. Donne-moi la sagesse pour savoir comment les aider à obtenir justice. Amen.

Père ou mère biologique ou spirituel ????

Pensée du Jour 0063 du Jeudi 18 Juin 2020

Texte : Ephésiens 6 : 4

Références : Hé 3:1-15 ; 2 Co 3:1-5; Psaumes 127:3; 1 Co 4:15 ; 2Tim 3:2; Ep 6:1; Hé 13:17; Exode 20.5; Luc 2.49-51; Jean 2.3-5 ; Jean 19.26-27 ; Jacques 4:17, Habacuc 2:3; Rm 10:17

Être parent biologique ou spirituel, c’est une dose de responsabilités et devoirs face à laquelle tout manquement entraînerait des dommages collatéraux physiquement et spirituellement jusqu’à la condamnation éternelle au jour du jugement dernier. Examinez aujourd’hui quel genre de géniteur biologique ou spirituel imbus ou pas de ses responsabilités et devoirs êtes vous ? Il est encore possible de vous repentir et changer de voie aujourd’hui où vous laissez le Saint-Esprit vous convaincre de vos péchés, de tout ce qui est juste envers vos enfants et du jugement dernier à venir (Hé 3:1-15). Que dirai-je des arnaqueurs, usurpateurs et fallacieux de père ou mère biologique ou spirituel? Comment peut-on être père ou mère biologique ou spirituel sans l’engendrement opéré par la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde dans le monde physique ou par la Parole de Dieu dans le monde spirituel ? De coutume, n’est-ce pas à l’enfant de reconnaitre, d’identifier et d’appeler son père ou sa mère tel lorsque le moment fixé par Dieu à l’inscrire dans son cœur pour toujours que tel ou telle est son père ou sa mère biologique ou spirituelle (2 Co 3:1-5; Psaumes 127:3)? La sagesse n’enseigne telle pas que nous pouvons avoir mille tuteurs ou maîtres mais un seul est et restera pour toujours notre père et notre mère biologique ou spirituel (1 Co 4:15) ?
Enfin que dirai-je aux enfants rebelles, ingrats et irréligieux par leur mode de vie à rendre la tâche difficile à leur parents (2Tim 3:2; Ep 6:1; Hé 13:17; Exode 20.5; Luc 2.49-51; Jean 2.3-5 ; Jean 19.26-27), faites tout votre possible pour honorer votre père et mère biologique ou spirituel (Jacques 4:17, Habacuc 2:3; Rm 10:17)