Lecture Biblique du Mercredi 10 Juin 2020

Exode 10

Fléau n° 8: les sauterelles

(Ps 78.46; 105.34-35) Jl 1.2-12; 2.1-11

10 L’Eternel dit à Moïse: «Va trouver le pharaon, car j’ai moi-même rendu son cœur insensible, de même que celui de ses serviteurs, pour faire éclater mes signes miraculeux au milieu d’eux. 2 C’est aussi pour que tu racontes à tes enfants et petits-enfants comment je suis intervenu contre les Egyptiens et quels signes miraculeux j’ai fait éclater au milieu d’eux. Vous saurez ainsi que je suis l’Eternel.»

3 Moïse et Aaron allèrent trouver le pharaon et lui annoncèrent: «Voici ce que dit l’Eternel, le Dieu des Hebreux: Jusqu’à quand refuseras-tu de t’humilier devant moi? Laisse partir mon peuple, afin qu’il me serve. 4 Si tu refuses de laisser partir mon peuple, je ferai venir demain des sauterelles sur tout ton territoire. 5 Elles recouvriront la surface du sol si bien que l’on ne pourra plus le voir. Elles dévoreront tout ce qui n’a pas encore été touché, ce que la grêle vous a laissé; elles dévoreront tous les arbres qui poussent dans vos campagnes. 6 Elles rempliront tes maisons ainsi que celles de tous tes serviteurs et celles de tous les Egyptiens. Tes parents et tes grands-parents n’auront rien vu de pareil depuis qu’ils existent jusqu’à aujourd’hui.» Moïse se détourna du pharaon et sortit de chez lui. 7 Les serviteurs du pharaon lui dirent: «Jusqu’à quand cet homme sera-t-il un piège pour nous? Laisse partir ces gens et qu’ils servent l’Eternel, leur Dieu! Ne vois-tu pas encore que l’Egypte court à sa perte?»

8 On fit revenir Moïse et Aaron vers le pharaon: «Allez servir l’Eternel, votre Dieu, leur dit-il. Qui sont ceux qui partiront?» 9 Moïse répondit: «Nous partirons avec nos enfants et nos vieillards, avec nos fils et nos filles, avec notre petit et notre gros bétail, car c’est pour nous une fête en l’honneur de l’Eternel.» 10 Le pharaon leur dit: «Que l’Eternel soit avec vous aussi sûrement que je vais vous laisser partir, vous et vos enfants! Attention, car le malheur est devant vous! 11 Non et non. Allez servir l’Eternel, mais seulement vous les hommes, puisque c’est ce que vous demandez.» Et on les chassa de chez le pharaon.

12 L’Eternel dit à Moïse: «Tends ta main sur l’Egypte et que les sauterelles montent sur le pays. Qu’elles dévorent toute la végétation du pays, tout ce que la grêle a laissé.» 13 Moïse tendit son bâton sur l’Egypte et l’Eternel fit souffler un vent d’est sur le pays toute cette journée-là et toute la nuit. Quand ce fut le matin, le vent d’est avait amené les sauterelles. 14 Elles montèrent sur le pays et se posèrent sur tout le territoire de l’Egypte. Elles étaient en si grande quantité qu’il n’y avait jamais eu et qu’il n’y aura jamais rien de pareil. 15 Elles recouvrirent toute la surface du sol au point que celui-ci fut obscurci. Elles dévorèrent toute la végétation du pays et tous les fruits des arbres, tout ce que la grêle avait laissé, et dans toute l’Egypte il ne resta aucune verdure, ni aux arbres ni à la végétation.

16 Le pharaon se dépêcha d’appeler Moïse et Aaron et dit: «J’ai péché contre l’Eternel, votre Dieu, et contre vous. 17 Cependant, pardonne mon péché pour cette fois encore et priez l’Eternel, votre Dieu, afin qu’il éloigne ce fléau mortel de moi.» 18 Moïse sortit de chez le pharaon et pria l’Eternel. 19 L’Eternel fit souffler un vent d’ouest très fort qui emporta les sauterelles et les précipita dans la mer des Roseaux. Il ne resta pas une seule sauterelle sur tout le territoire de l’Egypte. 20 L’Eternel endurcit le cœur du pharaon et celui-ci ne laissa pas partir les Israélites.

Fléau n° 9: les ténèbres

(Ps 105.28; 78.49) Ap 16.10-11; Jb 18.18

21 L’Eternel dit à Moïse: «Tends ta main vers le ciel et qu’il y ait des ténèbres sur l’Egypte, si fortes qu’on puisse les toucher.» 22 Moïse tendit sa main vers le ciel et il y eut d’épaisses ténèbres dans toute l’Egypte pendant 3 jours. 23 Les gens ne se voyaient pas les uns les autres et personne ne bougea de sa place pendant 3 jours. En revanche, il y avait de la lumière partout où habitaient les Israélites.

24 Le pharaon appela Moïse et dit: «Allez servir l’Eternel. Seul votre petit et votre gros bétail restera, et même vos enfants pourront vous accompagner.» 25 Moïse répondit: «Tu mettras toi-même entre nos mains de quoi faire les sacrifices et les holocaustes que nous offrirons à l’Eternel, notre Dieu. 26 De plus, nos troupeaux partiront avec nous; pas un sabot ne restera. En effet, c’est parmi eux que nous prendrons de quoi servir l’Eternel, notre Dieu, et nous ne saurons pas avant d’être arrivés là-bas ce que nous choisirons pour le service de l’Eternel.» 27 L’Eternel endurcit le cœur du pharaon et celui-ci ne voulut pas les laisser partir. 28 Il dit même à Moïse: «Sors de chez moi! Veille bien à ne plus te présenter devant moi, car le jour où tu le feras, tu mourras.» 29 «Tu l’as dit, répliqua Moïse, je ne me présenterai plus devant toi.»

Luc 10

Mission des 70 disciples

( Mt 11.20-27) Mt 10; 1Tm 5.18

10 Après cela, le Seigneur désigna encore 70 autres disciples et les envoya devant lui deux par deux dans toutes les villes et dans tous les endroits où lui-même devait aller. 2 Il leur dit: «La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson. 3 Allez-y! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. 4 Ne prenez ni bourse, ni sac, ni sandales et ne saluez personne en chemin. 5 Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord: ‘Que la paix soit sur cette maison!’ 6 Et s’il se trouve là un homme de paix, votre paix reposera sur lui; sinon, elle reviendra sur vous. 7 Restez dans cette maison, mangez et buvez ce qu’on vous donnera, car l’ouvrier mérite son salaire. N’allez pas de maison en maison. 8 Dans toute ville où vous entrerez et où l’on vous accueillera, mangez ce que l’on vous offrira, 9 guérissez les malades qui s’y trouveront et dites-leur: ‘Le royaume de Dieu s’est approché de vous.’ 10 Mais dans toute ville où vous entrerez et où l’on ne vous accueillera pas, allez dans les rues et dites: 11 ‘Nous secouons contre vous même la poussière de votre ville qui s’est attachée à nos pieds. Sachez cependant que le royaume de Dieu s’est approché [de vous].’ 12 Je vous dis que, ce jour-là, Sodome sera traitée moins sévèrement que cette ville-là.

13 »Malheur à toi, Chorazin, malheur à toi, Bethsaïda, car si les miracles accomplis au milieu de vous l’avaient été dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps que leurs habitants se seraient repentis, habillés d’un sac et assis dans la cendre. 14 C’est pourquoi, lors du jugement Tyr et Sidon seront traitées moins sévèrement que vous. 15 Et toi, Capernaüm, qui as été élevée jusqu’au ciel, tu seras abaissée jusqu’au séjour des morts. 16 Celui qui vous écoute m’écoute, celui qui vous rejette me rejette, et celui qui me rejette rejette celui qui m’a envoyé.»

17 Les 70 revinrent tout joyeux et dirent: «Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom.» 18 Jésus leur dit: «Je regardais Satan tomber du ciel comme un éclair. 19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire. 20 Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont soumis, mais réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans le ciel.»

21 A ce moment même, Jésus fut rempli de joie par le Saint-Esprit et il dit: «Je te suis reconnaissant, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et les as révélées aux enfants. Oui, Père, je te suis reconnaissant car c’est ce que tu as voulu. 22 Mon Père m’a tout donné et personne ne sait qui est le Fils, si ce n’est le Père, ni qui est le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler.» 23 Puis il se tourna vers les disciples et leur dit en privé: «Heureux les yeux qui voient ce que vous voyez! 24 En effet, je vous le dis, beaucoup de prophètes et de rois ont désiré voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez et ne l’ont pas entendu.»

Parabole du bon Samaritain

Mt 22.34-40; Rm 13.8-10

25 Un professeur de la loi se leva et dit à Jésus pour le mettre à l’épreuve: «Maître, que dois-je faire pour hériter de la vie éternelle?» 26 Jésus lui dit: «Qu’est-il écrit dans la loi? Qu’y lis-tu?» 27 Il répondit: «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de toute ta pensée, et ton prochain comme toi-même.» 28 «Tu as bien répondu, lui dit Jésus. Fais cela et tu vivras.» 29 Mais lui, voulant se justifier, dit à Jésus: «Et qui est mon prochain?» 30 Jésus reprit la parole et dit: «Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba entre les mains de brigands qui le dépouillèrent, le rouèrent de coups et s’en allèrent en le laissant à moitié mort. 31 Un prêtre qui, par hasard, descendait par le même chemin vit cet homme et passa à distance. 32 De même aussi un Lévite arriva à cet endroit; il le vit et passa à distance. 33 Mais un Samaritain qui voyageait arriva près de lui et fut rempli de compassion lorsqu’il le vit. 34 Il s’approcha et banda ses plaies en y versant de l’huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui. 35 Le lendemain, [à son départ,] il sortit deux pièces d’argent, les donna à l’aubergiste et dit: ‘Prends soin de lui, et ce que tu dépenseras en plus, je te le rendrai à mon retour.’ 36 Lequel de ces trois te semble avoir été le prochain de celui qui était tombé au milieu des brigands?» 37 «C’est celui qui a agi avec bonté envers lui», répondit le professeur de la loi. Jésus lui dit [donc]: «Va agir de la même manière, toi aussi.»

Marthe et Marie

(Jn 11.1-5; 12.1-7) Mt 6.33

38 Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme du nom de Marthe l’accueillit dans sa maison. 39 Elle avait une sœur appelée Marie, qui s’assit aux pieds de Jésus et écoutait ce qu’il disait. 40 Marthe était affairée aux nombreuses tâches du service. Elle survint et dit: «Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma sœur me laisse seule pour servir? Dis-lui donc de venir m’aider.» 41 Jésus lui répondit: «Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour beaucoup de choses, 42 mais une seule est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, elle ne lui sera pas enlevée.»

FERMER LES PORTES AU DIABLE… (suite3)

Pensée du Jour n°0055 du Mercredi 10 Juin 2020

Texte : Éphésiens 4 : 27

Références :  Genèse 3/1-6; Néhémie 13/4 ; 1 Rois 13/7-24

Il est permis de voir une relation de cause à effet entre les paroles audacieuses et provocatrices du peuple d’Israël et l’attaque d’Amalek.

4.4. La porte de l’incrédulité.

Le comble de l’incrédule, c’est qu’il croit plus facilement au mensonge alors qu’il rejette le fait d’accepter de croire dans la vérité. Genèse 3/1 : Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l’Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme : Dieu a-t-il réellement dit : Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin ? Genèse 3/4 : Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point. Genèse 3/6 : La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit, et en mangea ; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. L’homme et la femme ont laissé le tentateur s’infiltrer par la porte du doute qu’ils ont accepté quant à ce que Dieu avait dit. Ils ont eu le tort d’accepter de prêter l’oreille aux paroles et aux insinuations calomnieuses du diable sur Dieu.

4.5. La porte de l’imprudence doublée de celles de la naïveté et de l’absence de discernement.

Un homme de Dieu qui explique l’ordre qu’il a reçu du Seigneur. 1 Rois 13/7 : Le roi dit à l’homme de Dieu : Entre avec moi dans la maison, tu prendras quelque nourriture, et je te donnerai un présent. L’homme de Dieu dit au roi : Quand tu me donnerais la moitié de ta maison, je n’entrerais pas avec toi. Je ne mangerai point de pain, et je ne boirai point d’eau dans ce lieu-ci ; car cet ordre m’a été donné, par la parole de l’Éternel : Tu ne mangeras point de pain et tu ne boiras point d’eau, et tu ne prendras pas à ton retour le chemin par lequel tu seras allé. Un vieux prophète qui cherche à tendre un piège à l’homme de Dieu. 1 Rois 13/11 : Or il y avait un vieux prophète qui demeurait à Béthel. Ses fils vinrent lui raconter toutes les choses que l’homme de Dieu avait faites à Béthel ce jour-là, et les paroles qu’il avait dites au roi. Lorsqu’ils en eurent fait le

récit à leur père, il leur dit : Par quel chemin s’en est-il allé ? Ses fils avaient vu par quel chemin s’en était allé l’homme de Dieu qui était venu de Juda. Et il dit à ses fils : Sellez-moi l’âne. Ils lui sellèrent l’âne, et il monta dessus. Il alla après l’homme de Dieu, et il le trouva assis sous un

térébinthe. Il lui dit : Es-tu l’homme de Dieu qui est venu de Juda ? Il répondit : Je le suis. Le mensonge pour tromper contredit l’ordre qui avait

été donné par Dieu. 1 Rois 13/15 : Alors il lui dit : Viens avec moi à la maison, et tu prendras quelque nourriture. Mais il répondit : Je ne puis ni retourner avec toi, ni entrer chez toi. Je ne mangerai point de pain, je ne boirai point d’eau avec toi en ce lieu-ci. Et il lui dit : Moi aussi, je suis prophète comme toi ; et un ange m’a parlé de la part de l’Éternel, et m’a dit : Ramène-le avec toi dans ta maison, et qu’il mange du pain et boive

de l’eau. Il lui mentait. L’homme de Dieu retourna avec lui, et il mangea du pain et but de l’eau dans sa maison. La sanction est inexorable et imparable. 1 Rois 13/20 : Comme ils étaient assis à table, la parole de l’Éternel fut adressée au prophète qui l’avait ramené. 1 Rois 13/24 : L’homme de Dieu s’en alla : et il fut rencontré dans le chemin par un lion qui le tua. Son cadavre était étendu dans le chemin ; l’âne resta près de lui, et le lion se tint à côté du cadavre. Pour avoir été crédule au point de penser que Dieu pouvait donner des ordres, ou doctrines, contradictoires, cet homme a perdu la vie. Le lion qui rôdait l’a dévoré.

4.6. La porte du défaut de la cuirasse.

2 Chroniques 18/33 : Alors un homme tira de son arc au hasard, et frappa le roi d’Israël au défaut de la cuirasse. Le roi dit à celui qui dirigeait son char : Tourne, et fais-moi sortir du champ de bataille, car je suis blessé. Les défauts de la cuirasse sont les points faibles non amenés à la croix ni rejetés. Judas qui aimait l’argent plus que le Seigneur : Jean 13/27 : Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas. Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le promptement. La domination des désirs sensuels : 1 Timothée 5/11 : Mais refuse les jeunes veuves ; car, lorsque la volupté les détache du Christ, elles veulent se marier, et se rendent coupables en ce qu’elles violent leur premier engagement. Avec cela, étant oisives, elles apprennent à aller de maison en maison ; et non seulement elles sont oisives, mais encore causeuses et intrigantes, disant ce qu’il ne faut pas dire. Je veux donc que les jeunes se marient, qu’elles aient des enfants, qu’elles dirigent leur maison, qu’elles ne donnent à l’adversaire aucune occasion de médire… 1 Timothée 5/15 : car déjà quelques-unes se sont détournées pour suivre Satan. Il est permis à une veuve de se remarier, mais pas dans n’importe quelles conditions. Le cas des personnes mentionnées ici concerne celles qui veulent se marier « à tout prix », même à celui de leur engagement à suivre le Seigneur, ce qui est le premier parmi tous.

4.7. La porte de la mondanité et des alliances dangereuses.

2 Corinthiens 6/14 : Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?

Lecture Biblique du Mardi 9 Juin 2020

Exode 9

Fléau n° 5: la mort du bétail

(Ps 78.48; Jb 9.4) Ml 3.18

9 L’Eternel dit à Moïse: «Va trouver le pharaon et tu lui annonceras: ‘Voici ce que dit l’Eternel, le Dieu des Hebreux: Laisse partir mon peuple afin qu’il me serve. 2 Si tu refuses de le laisser partir et si tu le retiens encore, 3 la main de l’Eternel frappera tes troupeaux dans les champs, les chevaux, les ânes, les chameaux, les bœufs et les brebis; il y aura une mortalité très importante. 4 L’Eternel traitera de manière différente les troupeaux d’Israël et ceux des Egyptiens: rien de tout ce qui appartient aux Israélites ne mourra.’» 5 L’Eternel fixa un moment précis en disant: «Demain, l’Eternel fera cela dans le pays», 6 et il agit ainsi dès le lendemain. Tous les troupeaux des Egyptiens moururent, tandis que pas une seule bête des troupeaux des Israélites ne mourut. 7 Le pharaon s’informa de ce qui était arrivé et constata que pas une seule bête des troupeaux d’Israël n’était morte. Cependant, le cœur du pharaon resta insensible et il ne laissa pas partir le peuple.

Fléau n° 6: les ulcères

Ps 78.50; Dt 28.27; Ap 16.2

8 L’Eternel dit à Moïse et à Aaron: «Remplissez vos mains de cendre de fourneau et que Moïse la jette vers le ciel sous les yeux du pharaon. 9 Elle deviendra une poussière qui couvrira toute l’Egypte et dans toute l’Egypte elle produira, sur les hommes et sur les animaux, des ulcères formés par une éruption de pustules.» 10 Ils prirent de la cendre de fourneau et se présentèrent devant le pharaon. Moïse la jeta vers le ciel et elle produisit sur les hommes et sur les animaux des ulcères formés par une éruption de pustules. 11 Les magiciens furent incapables de se présenter devant Moïse à cause des ulcères. En effet, ils étaient couverts d’ulcères comme tous les Egyptiens. 12 L’Eternel endurcit le cœur du pharaon et celui-ci n’écouta pas Moïse et Aaron. Cela se passa comme l’Eternel l’avait dit à Moïse.

Fléau n° 7: la grêle et la foudre

(Ps 78.47-48; 105.32-33) Ap 8.7; 16.21

13 L’Eternel dit à Moïse: «Lève-toi de bon matin et présente-toi devant le pharaon. Tu lui annonceras: ‘Voici ce que dit l’Eternel, le Dieu des Hebreux: Laisse partir mon peuple afin qu’il me serve. 14 En effet, cette fois, je vais envoyer tous mes fléaux contre ton cœur, contre tes serviteurs et contre ton peuple, afin que tu saches qu’il n’y a personne qui soit pareil à moi sur toute la terre. 15 Si j’étais intervenu pour te frapper de la peste, toi et ton peuple, tu aurais disparu de la terre. 16 Mais voilà pourquoi je t’ai suscité: c’est pour te montrer ma puissance et afin que mon nom soit proclamé sur toute la terre. 17 Si tu t’attaques encore à mon peuple et ne le laisses pas partir, 18 alors je ferai pleuvoir demain, à cette heure, une grêle si forte qu’il n’y en a pas eu de pareille en Egypte depuis le jour de sa fondation jusqu’à maintenant. 19 Fais donc mettre en sécurité tes troupeaux et tout ce qui t’appartient dans les champs. La grêle tombera sur tous les hommes et sur tous les animaux qui se trouveront dans les champs et qui n’auront pas été rassemblés dans les maisons, et ils mourront.’» 20 Les serviteurs du pharaon qui prirent la parole de l’Eternel au sérieux mirent leurs serviteurs et leurs troupeaux à l’abri dans les maisons, 21 tandis que ceux qui ne prirent pas la parole de l’Eternel à cœur laissèrent leurs serviteurs et leurs troupeaux dans les champs.

22 L’Eternel dit à Moïse: «Tends ta main vers le ciel et qu’il tombe de la grêle dans toute l’Egypte. Qu’elle tombe sur les hommes, sur les animaux et sur toutes les herbes des champs en Egypte.» 23 Moïse tendit son bâton vers le ciel et l’Eternel envoya des coups de tonnerre et de la grêle; la foudre s’abattit sur la terre. L’Eternel fit pleuvoir de la grêle sur l’Egypte. 24 Il tomba de la grêle accompagnée de foudre; elle était tellement forte qu’il n’y en avait pas eu de pareille dans toute l’Egypte depuis qu’elle existe en tant que nation. 25 Dans toute l’Egypte, la grêle frappa tout ce qui se trouvait dans les champs, hommes ou animaux; elle frappa aussi toute la végétation et brisa tous les arbres. 26 Ce fut seulement dans la région de Gosen, là où se trouvaient les Israélites, qu’il n’y eut pas de grêle.

27 Le pharaon fit appeler Moïse et Aaron, et il leur dit: «Cette fois-ci, j’ai péché. C’est l’Eternel qui est juste, et mon peuple et moi nous sommes coupables. 28 Priez l’Eternel pour qu’il n’y ait plus de coups de tonnerre ni de grêle et je vous laisserai partir, on ne vous retiendra plus.» 29 Moïse lui dit: «Quand je sortirai de la ville, je lèverai les mains vers l’Eternel. Les coups de tonnerre cesseront et il n’y aura plus de grêle, afin que tu saches que la terre appartient à l’Eternel. 30 Cependant, je sais que toi et tes serviteurs, vous ne craindrez pas encore l’Eternel Dieu.»

31 Le lin et l’orge avaient été touchés parce que l’orge était déjà en épis et que c’était l’époque de la floraison du lin. 32 Quant au blé et à l’épeautre, ils n’avaient pas été touchés parce qu’ils sont plus tardifs. 33 Moïse sortit de chez le pharaon pour se rendre à l’extérieur de la ville, et il leva les mains vers l’Eternel. Les coups de tonnerre et la grêle s’arrêtèrent et la pluie ne tomba plus sur la terre. 34 Voyant que la pluie, la grêle et les coups de tonnerre s’étaient arrêtés, le pharaon continua de pécher et rendit son cœur plus insensible encore, tout comme ses serviteurs. 35 Le cœur du pharaon s’endurcit et il ne laissa pas partir les Israélites. Cela se passa comme l’Eternel l’avait dit par l’intermédiaire de Moïse.

Luc 9

Mission des douze apôtres

( Mt 10; 14.1-2; Mc 6.7-16) Lc 6.12-16; 10.1-16

9 Jésus rassembla les douze [apôtres] et leur donna puissance et autorité pour chasser tous les démons et guérir les maladies. 2 Il les envoya proclamer le royaume de Dieu et guérir les malades. 3 «Ne prenez rien pour le voyage, leur dit-il, ni bâtons, ni sac, ni pain, ni argent, et n’ayez pas deux chemises [chacun]. 4 Quelle que soit la maison où vous entrez, restez-y, et c’est de là que vous partirez. 5 Si l’on ne vous accueille pas, sortez de cette ville et secouez la poussière de vos pieds en témoignage contre eux.» 6 Ils partirent et allèrent de village en village; ils annonçaient la bonne nouvelle et faisaient partout des guérisons.

7 Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait; il ne savait que penser, car les uns disaient que Jean était ressuscité, 8 d’autres qu’Elie était apparu et d’autres qu’un des prophètes d’autrefois était ressuscité. 9 Mais Hérode disait: «J’ai fait décapiter Jean. Qui donc est cet homme à propos duquel j’entends dire de telles choses?» et il cherchait à le voir.

Multiplication des pains pour 5000 hommes

( Mt 14.13-21; Mc 6.30-44; Jn 6.1-14)

10 A leur retour, les apôtres racontèrent à Jésus tout ce qu’ils avaient fait. Il les prit avec lui et se retira à l’écart, du côté d’une ville appelée Bethsaïda. 11 Mais les gens l’apprirent et le suivirent. Jésus les accueillit; il leur parlait du royaume de Dieu et il guérissait ceux qui en avaient besoin.

12 Comme le jour commençait à baisser, les douze s’approchèrent et lui dirent: «Renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages et dans les campagnes des environs pour se loger et pour trouver de quoi manger, car nous sommes ici dans un endroit désert.» 13 Mais Jésus leur dit: «Donnez-leur vous-mêmes à manger!» Ils répondirent: «Nous n’avons pas plus de cinq pains et deux poissons, à moins d’aller nous-mêmes acheter des vivres pour tout ce peuple.» 14 En effet, il y avait environ 5000 hommes. Jésus dit à ses disciples: «Faites-les asseoir par groupes de 50.» 15 C’est ce qu’ils firent, et tout le monde s’assit. 16 Jésus prit les cinq pains et les deux poissons, leva les yeux vers le ciel et les bénit. Puis il les rompit et les donna aux disciples afin qu’ils les distribuent à la foule. 17 Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient.

Pierre reconnaît Jésus comme le Messie

( Mt 16.13-28; Mc 8.27-9.1) Jn 6.67-71

18 Un jour, Jésus priait à l’écart et ses disciples étaient avec lui. Il leur posa cette question: «Qui suis-je, d’après les foules?» 19 Ils répondirent: «D’après les uns, Jean-Baptiste; d’après certains, Elie; d’après d’autres, un des prophètes d’autrefois qui est ressuscité.» 20 «Et d’après vous, qui suis-je?» leur demanda-t-il. Pierre répondit: «Le Messie de Dieu.» 21 Jésus leur recommanda sévèrement de ne le dire à personne. 22 Il ajouta qu’il fallait que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, par les chefs des prêtres et par les spécialistes de la loi, qu’il soit mis à mort et qu’il ressuscite le troisième jour.

23 Puis il dit à tous: «Si quelqu’un veut être mon disciple, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge [chaque jour] de sa croix et qu’il me suive, 24 car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. 25 Que sert-il à un homme de gagner le monde entier, s’il se perd ou se détruit lui-même? 26 En effet, celui qui aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire et dans celle du Père et des saints anges. 27 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront pas avant d’avoir vu le royaume de Dieu.»

La transfiguration

( Mt 17.1-9; Mc 9.2-10) 2P 1.16-18

28 Environ huit jours après avoir dit ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il monta sur la montagne pour prier. 29 Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage changea et son vêtement devint d’une blancheur éclatante. 30 Et voici que deux hommes s’entretenaient avec lui: c’étaient Moïse et Elie; 31 apparaissant dans la gloire, ils parlaient de son prochain départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. 32 Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil mais, restés éveillés, ils virent la gloire de Jésus et les deux hommes qui étaient avec lui. 33 Au moment où ces hommes se séparaient de Jésus, Pierre lui dit: «Maître, il est bon que nous soyons ici. Faisons trois abris: un pour toi, un pour Moïse et un pour Elie.» Il ne savait pas ce qu’il disait. 34 Il parlait encore quand une nuée vint les couvrir; les disciples furent saisis de frayeur en les voyant disparaître dans la nuée. 35 Et de la nuée sortit une voix qui dit: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!» 36 Quand la voix se fit entendre, Jésus se retrouva seul. Les disciples gardèrent le silence et, à cette époque-là, ils ne racontèrent rien à personne de ce qu’ils avaient vu.

Guérison d’un démoniaque

( Mt 17.14-23; Mc 9.14-32) Mc 1.23-27

37 Le lendemain, lorsqu’ils furent descendus de la montagne, une grande foule vint à la rencontre de Jésus. 38 Alors, du milieu de la foule, un homme s’écria: «Maître, je t’en prie, jette les regards sur mon fils, car c’est mon fils unique. 39 Un esprit s’empare de lui et tout à coup il pousse des cris; l’esprit le secoue violemment, le fait écumer et le quitte à grand-peine, après l’avoir tout brisé. 40 J’ai prié tes disciples de le chasser et ils n’ont pas pu.» 41 «Génération incrédule et perverse, répondit Jésus, jusqu’à quand serai-je avec vous et devrai-je vous supporter? Amène ton fils ici.» 42 Tandis que l’enfant s’approchait, le démon le jeta par terre et le secoua violemment, mais Jésus menaça l’esprit impur, guérit l’enfant et le rendit à son père. 43 Tous furent frappés par la grandeur de Dieu. Alors que chacun s’émerveillait de tout ce que faisait Jésus, il dit à ses disciples: 44 «Quant à vous, écoutez bien ceci: le Fils de l’homme doit être livré entre les mains des hommes.» 45 Cependant, ils ne comprenaient pas cette parole; elle était voilée pour eux afin qu’ils n’en saisissent pas le sens, et ils avaient peur de l’interroger à ce sujet.

Petits et grands dans le royaume de Dieu

( Mt 18.1-5; Mc 9.33-42)

46 Ils eurent une discussion entre eux pour savoir lequel parmi eux était le plus grand. 47 Jésus connaissait la pensée de leur cœur; il prit un petit enfant, le plaça près de lui 48 et leur dit: «Celui qui accueille en mon nom ce petit enfant, c’est moi-même qu’il accueille, et celui qui m’accueille accueille celui qui m’a envoyé. En effet, celui qui est le plus petit parmi vous tous, c’est celui-là qui est grand.»

49 Jean prit la parole et dit: «Maître, nous avons vu quelqu’un chasser des démons en ton nom et nous l’en avons empêché, parce qu’il ne nous suit pas.» 50 «Ne l’en empêchez pas, lui répondit Jésus, car celui qui n’est pas contre nous est pour nous.»

De la Galilée à Jérusalem 9.51–21.38

Jésus en Samarie

2R 1

51 Lorsque approchèrent les jours où il devait être enlevé du monde, Jésus prit la décision de se rendre à Jérusalem. 52 Il envoya devant lui des messagers qui se mirent en route et entrèrent dans un village samaritain pour lui préparer un logement. 53 Mais on refusa de l’accueillir parce qu’il se dirigeait vers Jérusalem. 54 Voyant cela, ses disciples Jacques et Jean dirent: «Seigneur, veux-tu que nous ordonnions au feu de descendre du ciel et de les consumer [comme l’a fait Elie]?» 55 Jésus se tourna vers eux et leur adressa des reproches [en disant: «Vous ne savez pas de quel esprit vous êtes animés. 56 En effet, le Fils de l’homme n’est pas venu pour perdre les âmes des hommes, mais pour les sauver.»] Et ils allèrent dans un autre village.

Mt 8.19-22

57 Pendant qu’ils étaient en chemin, un homme lui dit: «[Seigneur,] je te suivrai partout où tu iras.» 58 Jésus lui répondit: «Les renards ont des tanières et les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l’homme n’a pas un endroit où il puisse reposer sa tête.» 59 Il dit à un autre: «Suis-moi.» Il répondit: «Seigneur, permets-moi d’aller d’abord enterrer mon père.» 60 Mais Jésus lui dit: «Laisse les morts enterrer leurs morts et toi, va annoncer le royaume de Dieu.» 61 Un autre dit: «Je te suivrai, Seigneur, mais permets-moi d’aller d’abord faire mes adieux à ceux de ma maison.» 62 Jésus lui répondit: «Celui qui met la main à la charrue et regarde en arrière n’est pas fait pour le royaume de Dieu.»

FERMER LES PORTES AU DIABLE… (suite2)

Pensée du Jour n°0054 du Mardi 9 Juin 2020

Texte : Éphésiens 4 : 27

Références :  Juges 5/13 ; 1 Timothée 3/6 ; 1 Timothée 5/14;

3.3. Un résultat évident.

Juges 5/13 : Alors un reste du peuple triompha des puissants, l’Éternel me donna la victoire sur les héros.

4. QUELQUES EVOCATIONS POUR DONNER DES NOMS AUX PORTES A NE JAMAIS OUVRIR.

Il est impossible de passer en revue tous les cas de figure possibles. Évoquons seulement un certain nombre de « cas d’école ».

4.1. Principe général.

Une expression populaire dit qu’il ne faut pas « se donner des bâtons pour se faire battre. » On peut lui en adjoindre une autre qui recommande de

ne pas prêter le flanc à l’adversaire. « Se jeter dans la gueule du loup » correspond aussi à ce qu’il ne faut jamais faire. 1 Timothée 3/6 : Il ne faut pas qu’il soit un nouveau converti, de peur qu’enflé d’orgueil il ne tombe sous le jugement du diable. Il faut aussi qu’il reçoive un bon témoignage de ceux du dehors, afin de ne pas tomber dans l’opprobre (le discrédit) et dans les pièges du diable. « Que ce ne soit pas un converti de fraîche date, de peur qu’il ne se laisse aveugler par l’orgueil et ne tombe sous une condamnation semblable à celle encourue jadis par le diable. Finalement il doit aussi avoir un bon renom parmi ceux qui ne font pas partie de l’Église et jouir de leur estime, sinon il risque de donner prise aux calomnies et de s’exposer au mépris public. Il tomberait ainsi dans le piège dressé par le Calomniateur, c’est-à-dire le diable. » (Parole vivante) 1 Timothée 5/14 : …qu’elles ne donnent à l’adversaire aucune occasion de médire. Ce sont les lacunes faites à la sanctification qui sont souvent à l’origine des accès donnés au diable, comme l’indique bien le texte cité en annonce de cette étude, avec son contexte. Éphésiens 4/17 : Voici donc ce que je dis et ce que je déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées… Éphésiens 4/20 : Ce n’est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l’avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c’est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l’esprit de votre intelligence, et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain ; car nous sommes membres les uns des autres. Si vous vous mettez en colère, ne péchez point ; que le soleil ne se couche pas sur votre colère. Éphésiens 4/27 : et ne donnez pas accès au diable. Éphésiens 4/28 : Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin. Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent. N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption. Éphésiens 4/31 : Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous. Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. Les portes ouvertes sont autant de brèches faites dans les murs de protection du chrétien ainsi que dans sa cuirasse le rendant ainsi vunérable et fragile. La brèche est une ouverture qui fait penser à une blessure, une déperdition de forces, un trou, une fracture.

4.2. La porte du péché et de la désobéissance.

C’est un principe général qui consiste à dire que si la soumission à Dieu est la clé de la vie de victoire, la désobéissance est la porte ouverte à la défaite. Voici des exemples particulièrement frappants : Saül avait désobéi sans se repentir ensuite alors qu’il aurait pu le faire. Ensuite, il a ouvert la portes des mauvais sentiments entretenus contre David. 1 Samuel 16/14 : L’esprit de l’Éternel se retira de Saül, qui fut agité par un mauvais esprit venant de l’Éternel. Noter qu’il n’y a pas eu de cohabitation entre le mauvais esprit et l’Esprit de Dieu. Ananias et Saphira avaient menti et avaient persévéré dans cette attitude. Actes 5/3 : Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ? Actes 5/5 : Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Le rôle de Satan ne minimise pas la responsabilité personnelle d’Ananias et Saphira.

4.3. La porte du doute accepté qui conduit à des paroles et à des attitudes qui ne conviennent pas à la foi.

Exode 17/7 : Il donna à ce lieu le nom de Massa et Meriba, parce que les enfants d’Israël avaient contesté, et parce qu’ils avaient tenté l’Éternel, en disant : L’Éternel est-il au milieu de nous, ou n’y est-il pas ? La conséquence de la porte ouverte : Exode 17/8 : Amalek vint combattre Israël à Rephidim.